Cigognes, bretzels, bière… Des chaussettes 100 % Alsace, jusqu’aux motifs

QUI A DIT KITSCH? Qui a dit que le bretzel se mangeait seulement ? Il peut aussi être arboré sur des chaussettes. Une nouveauté 100 % Alsace, comme les paires avec des cigognes, des choppes de bière ou des grappes de raisin

Thibaut Gagnepain
— 
Alors, plutôt bretzel ou cigogne ?
Alors, plutôt bretzel ou cigogne ? — Labonal & T'HEIM
  • Envie de chaussettes originales ? Deux marques alsaciennes se sont associées pour créer des paires aux logos très représentatifs de la région avec des cigognes, bretzels etc.
  • « C’est complètement dans l’air du temps où tout le monde a les chevilles à l’air et assume ses chaussettes », explique Jérôme Seeholtz, le fondateur de T’HEIM.
  • Chaque paire 100 % Alsace est vendue 14,90 euros.

L'Alsace jusqu’au bout des ongles… de pied. Depuis début juin, c’est possible. Deux marques de la région, la célèbre Labonal et la jeune T’HEIM, ont lancé ensemble des paires de chaussettes aux motifs évocateurs. Cigogne, bretzel, choppe de bière et grappe de raisin, quoi de plus régional !

Et un brin kitsch ? « Oui, peut-être, mais c’est aussi complètement dans l’air du temps où tout le monde a les chevilles à l’air et assume ses chaussettes », répond Jérôme Seeholtz, le fondateur de la plus jeune des deux entreprises. C’est lui qui a proposé ses logos à la société historiquement implantée à Dambach-la-Ville (Bas-Rhin).

« On s’était rencontré avec Labonal pour le lancement du label "fabriqué en Alsace" en septembre dernier. On s’était dit "faudrait vraiment qu’on bosse ensemble". Puis on s’est revu au marché de Noël en se redisant "faudrait vraiment qu’on bosse ensemble" et c’était parti ! », rembobine-t-il, ravi de cette collaboration.

Bientôt des knacks ?

Elle consiste en la production de quatre paires différentes, en gris, noir et bleu marine. Dessus, les bretzels, cigognes and co. s’affichent fièrement. « On a pris les quatre motifs qui fonctionnaient le mieux sur mes t-shirts T’HEIM [« chez nous à la maison » en alsacien] », détaille encore Jérôme Seeholtz, qui a lui vendu, en un an, 2.000 pièces logotées avec ses « symboles modernisés de notre pop culture ». Parmi lesquels s’ajoutent une petite knack, une coiffe alsacienne, un mannele (petit bonhomme), un verre de vin blanc et une apostrophe.

Parmi eux, certains pourraient bientôt se retrouver sur des pieds. « On essayera de faire quelque chose de fashion avec le Mannele pour Noël. On m’a aussi pas mal demandé la knack », s’amuse-t-il en préparant de son côté de nouveaux logos, comme « la cathédrale de Strasbourg » et « une flammekueche mais c’est galère pour le moment ». Sur des chaussettes, ça pourrait plaire à condition d’y mettre le prix.

Chaque paire 100 % Alsace est vendue 14,90 euros. Bien plus cher que certaines collections, bien moins que d’autres. « Pour du made in France, avec tout le savoir-faire que ça représente, c’est accessible », conclut l’entrepreneur.