Le message « Manchester United est nul » apparaît en direct sur la BBC à la suite d'une erreur

BOULETTE Un employé s’entraînait à utiliser le bandeau défilant et n’imaginait pas que le texte serait visible à l’écran

20 Minutes avec agence
— 
La BBC a présenté ses excuses après « un problème technique ». Photo d'illustration.
La BBC a présenté ses excuses après « un problème technique ». Photo d'illustration. — Alastair Grant/AP/SIPA

La BBC a officiellement présenté ses excuses ce mardi après l’apparition à l’écran d’un dénigrant le club de football de Manchester United (Royaume-Uni). Le bandeau défilant en question, affirmant que « Manchester United est nul », a été visible par les téléspectateurs aux alentours de 9h30. Des explications ont été données quelques heures plus tard par une présentatrice, rapporte Le Huffington Post.

« Dans les coulisses, quelqu’un essayait d’apprendre à utiliser le bandeau et a écrit un texte pour s’entraîner, a ainsi raconté Annita Mcveigh. Ils ont écrit des choses au hasard, pas sérieusement, et ce commentaire est apparu ». Elle a dit espérer que les supporteurs de l’équipe ne se sentiraient pas offensés par la remarque.



La gaffe a à la fois surpris et ravi les internautes célèbres ou anonymes, qui n’ont pas tardé à relayer sur les réseaux sociaux ce test qui devait rester invisible. Les commentaires amusés se sont multipliés en ligne. Le journaliste Rob O’Hanrahan a par exemple estimé sur Twitter que l’affirmation concernant Manchester United était tout simplement « une information juste et fiable ».

Les twittos ont vite réagi

L’animateur Clive Myrie, connu pour son soutien à Manchester City, rival de Manchester United, a tenu avec humour à préciser qu’il « n’y était pour rien ». Une plateforme spécialisée dans le sport s’est ironiquement félicitée de constater que « même le bandeau d’info de la BBC se moque de Manchester United ». Un internaute a, quant à lui, imaginé que « quelqu’un [était] en train de vivre son dernier jour de travail ».



La BBC a publié le jour même un communiqué évoquant « un problème technique durant un entraînement […] pendant quelques secondes ». La chaîne de télévision britannique a dit être désolée « si des personnes ont été offensées ».