Côtes-d’Armor : Disant être un cyborg, il appelle la gendarmerie pour acheter des stupéfiants

RENCONTRE DU TROISIÈME TYPE Les gendarmes de la brigade de Dinan ont reçu un appel « venu du futur » cette semaine

J.G.
— 
Une gendarmerie (illustration)
Une gendarmerie (illustration) — ROMAIN DOUCELIN/SIPA

Les gendarmes de la brigade de Dinan dans les Côtes-d’Armor ont reçu un appel pour le moins étrange cette semaine, comme ils le rapportent sur leur page Facebook. Cet appel « venu du futur » provenait d’un homme qui se trouvait juste à l’entrée de la caserne et se présentait comme un cyborg. L’objet de l’appel prête également à sourire car l’individu a expliqué aux gendarmes qu’il recherchait des stupéfiants.

« Au risque de faire des déçus, la gendarmerie des Côtes-d’Armor vous informe qu’elle ne revend pas les produits stupéfiants saisis dans le cadre de la lutte contre le trafic de stupéfiants », ironisent les gendarmes sur Facebook. Ils rappellent également, plus sérieusement que « les appels au numéro 17 sont réservés aux urgences » et que « les sollicitations abusives peuvent être poursuivies ».