Guerre en Ukraine : Une manifestante russe de 77 ans arrêtée par la police, la vidéo fait le tour du web

PROTESTATION La septuagénaire est désormais surnommée « la grand-mère russe contre la guerre »

20 Minutes avec agence
— 
Yelena Osipova entourée de policiers.
Yelena Osipova entourée de policiers. — Aleksey Smagin/Kommersant/Sipa

L'artiste russe Yelena Osipova, âgée de 77 ans, a été arrêtée par la police russe alors qu'elle manifestait pacifiquement contre l'assaut des forces russes en Ukraine ce mercredi à Saint-Pétersbourg, rapporte CNews. Les images de son arrestation ont fait le tour des réseaux sociaux, récoltant près de 9 millions de vues. La septuagénaire, qui a été applaudie pendant son arrestation, est ainsi devenue le symbole du mouvement russe pour la paix. L'activiste est maintenant surnommée « la grand-mère russe contre la guerre », souligne Paris Match.

La famille de Yelena Osipova a déjà connu la guerre, notamment le siège de Leningrad (ancien nom de Saint-Pétersbourg) qui s'est déroulé durant la Seconde Guerre mondiale du 8 septembre 1941 au 27 janvier 1944. Les troupes russes, qui avaient fini par chasser l'armée nazi, avaient subi de nombreuses pertes.


Arrêtée parfois de façon violente

Ce n'est pas la première fois que la septuagénaire russe manifeste et est arrêtée. Elle était dans la rue à brandir des pancartes pendant le sommet du G20 de 2013. « J’y suis allée avec un poster qui disait : "Ne croyez pas à la justice de la guerre", et un autre à propos de l’élimination des déchets nucléaires. La police m’a arrêtée et c’est arrivé plusieurs fois depuis, parfois même de façon violente », souligne l'artiste, en 2015, dans The Russian Reader.

En 2020, Yelena Osipova était descendue dans la rue à l'occasion du 34e anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl. Les autorités ne l'ont pas laissé faire. « La police l'a détenue au poste pendant trois heures, a confisqué ses peintures et l'a accusée d'une infraction administrative », rapportait le même média, en 2022.

La septuagénaire russe disait regretter que de moins en moins d'habitants sortent dans la rue pour manifester. « Quand les gens commencent à mieux vivre, ils deviennent indifférents », pointait-elle. La manifestation de mercredi a été lancée par l'opposant à Vladimir Poutine, Alexeï Navalny, qui dans une série de messages publiés sur les réseaux sociaux, appelle les Russes à manifester contre la guerre en Ukraine.