Espagne : Une tapisserie dérobée par un célèbre voleur il y a 42 ans enfin retrouvée

RESTITUTION Cinq des six tapisseries volées en 1980 avaient été retrouvées après une enquête internationale mais un morceau manquait encore

20 Minutes avec agence
Une tapisserie (illustration).
Une tapisserie (illustration). — 139904 / Pixabay

Le dernier morceau de « La apoteosis de las artes », une tapisserie flamande de Corneille Schutz datant du XVIIe siècle a enfin été retrouvé. Le tissu avait été dérobé par un célèbre voleur… il y a 42 ans, rapporte le The Guardian relayé par Capital.

Ce bout de tapisserie avait en effet été volé avec cinq autres par René Alphonse van den Berghe, baptisé « Erik le Belge », le 7 novembre 1980 à l’église de Santo Domingo à Castrojeriz ( Espagne). Cinq des six tapisseries avaient été retrouvées peu de temps après grâce à une grande enquête d’ Interpol mais le sixième morceau était resté introuvable.


Le dernier morceau finalement restitué

C’est le policier Ángel Alcaraz, spécialisé dans les vols d’Erik le Belge, qui a finalement mis la main dessus après une longue enquête. Comme ce fut également le cas pour plusieurs des autres œuvres dérobées, l’ancien avocat du voleur d’art a étroitement collaboré aux investigations.

Cette collaboration, mise en place par Erik le Belge lui-même, lui a d’ailleurs permis de ne purger que trois ans de prison après sa condamnation en 1982 pour ses multiples vols. A sa sortie, il avait ensuite publié une autobiographie, « Erik le Belge – Pour l’amour de l’Art ». Il est finalement mort en 2020 à Malaga à l’âge de 80 ans.

Grâce à cette découverte, le dernier morceau de la tapisserie a ainsi pu être remis à l’archidiocèse de Burgos le 18 février dernier. « Aujourd’hui, nous redonnons à Castrojeriz quelque chose qui n’aurait jamais dû disparaître en premier lieu », a déclaré Ángel Alcaraz lors de cette restitution.