Des dessins inédits d'un résistant de la Seconde Guerre mondiale réapparaissent lors d'un déménagement

Oise L'artiste Charles Hallo n'avait jamais révélé l'existence de ses croquis à sa famille

20 Minutes avec agence
Le carnet de l'artiste a été numérisé et les dessins sont consultables sur le site des archives municipales de Compiègne.
Le carnet de l'artiste a été numérisé et les dessins sont consultables sur le site des archives municipales de Compiègne. — Charles Hallo / Archives de la Ville de Compiègne

Un carnet avec plusieurs croquis a été découvert lors d’un déménagement. Il appartenait au peintre et dessinateur Charles Hallo, connu sous le nom d’ALO. L’artiste avait été arrêté puis incarcéré dans la prison de Compiègne ( Oise), lors de la  Seconde Guerre mondiale à cause de ses activités de  résistant, rapporte  Le Parisien.

Personne n’avait entendu parler de ce carnet

En captivité de janvier à avril 1944, il avait réussi à cacher son calepin et son crayon de la Gestapo. Lorsqu’il pouvait, il dessinait le portrait de ses codétenus et détaillait son quotidien dans la prison. Il n’avait jamais parlé de cette période de sa vie à sa famille et n’avait jamais mentionné l’existence de ce petit cahier. Ses proches l’ont retrouvé totalement par hasard.

Ce document de 35 pages est très précieux pour sa famille mais aussi pour la ville de Compiègne. "Il n’existe que peu de témoignages. Même les services de l’État n’ont pas grand-chose. J’ai cherché aux archives départementales et, à part quelques registres d’écrou. Il n’y a rien", a précisé le directeur des archives à nos confrères. Par précaution, le carnet a entièrement été numérisé et  est consultable en ligne. L’original a été récupéré par la famille Hallo.