Tarn : Des opposants à l’autoroute Toulouse-Castres détournent avec humour le phénomène « Dont Look Up »

HUMOUR MILITANT Les opposants à l’autoroute A69 entre Toulouse et Castres jouent la carte de l’humour avec un détournement réussi de la bande-annonce du film phénomène de Netflix « Don’t Look Up »

H.M.
— 
La bande-annonce postée par les opposants à l'autoroute A69 entre Toulouse et Castres.
La bande-annonce postée par les opposants à l'autoroute A69 entre Toulouse et Castres. — La voie est libre

Une autoroute de 56 kilomètres de long est en approche dans le Tarn​ (et la Haute-Garonne) pour permettre de foncer entre  Toulouse et Castres. Ce scénario-là n’a pas retenu l’attention de Netflix. Mais il hante depuis des années les cauchemars des riverains et opposants à  l'autoroute A69 qui considèrent comme inutile et « écocide » ce ruban de bitume à péage qui permettra de gagner 35 minutes sur le temps de trajet selon ses promoteurs, 10 minutes à peine selon ses détracteurs.



Les opposants, qui préconisent l’aménagement de la RN126, la route existante, se sont spécialisés dans les marches funèbres, le tag de platanes ou les concerts de protestation. Mais en ce début d’année, le collectif la Voie est libre a décidé de s’engouffrer dans le sillage de l’astéroïde du film phénomène Don’t Look Up, filant l’analogie avec une catastrophe annoncée que les élus ne veulent pas voir qui favoriserait « des lobbies privés ». Le  détournement de la bande-annonce et son doublage humoristique sont réussis.

Mise en service prévu en 2025

Mais, « Déni tarnais » ou pas, le synopsis ne devrait pas varier. L'A69 a le soutien du gouvernement et des élus locaux de tous bords, à l’exception de ceux d’EELV.

Le concessionnaire pressenti, le groupe NGE, doit signer son contrat avant l’été. Les premiers coups de pioche sont annoncés pour 2025 et la mise en service de l’autoroute est prévue pour fin 2025.