COP26 : Un iceberg de quatre tonnes expédié à Glasgow pour sensibiliser à la fonte des glaces

RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE « L’Arctique est en crise et ce n’est pas seulement une mauvaise nouvelle pour l’ours polaire », ont déclaré les scientifiques à l’origine de cet envoi

20 Minutes avec agence
— 
Un iceberg de 4 tonnes acheminé par l'association Arctic Basecamp depuis le Groenland jusqu'à Glasgow (Ecosse), où se tient la COP26 début novembre 2021.
Un iceberg de 4 tonnes acheminé par l'association Arctic Basecamp depuis le Groenland jusqu'à Glasgow (Ecosse), où se tient la COP26 début novembre 2021. — Alastair Grant/AP/SIPA

Un message on ne peut plus clair. Un bout d’iceberg de quatre tonnes a été livré à Glasgow (Ecosse), pour envoyer un message aux participants de la COP26. Les auteurs de cet envoi veulent alerter sur la fonte des glaces. L’énorme morceau de glace provient de la banquise de l’Arctique. Il a été expédié par les scientifiques militants d’Arctic Basecamp afin d’alerter les dirigeants du monde entier sur les risques liés à la hausse des températures et la fonte des glaces, rapporte le HuffPost.



Un changement climatique amplifié par la fonte des glaces

« L’Arctique est en crise et ce n’est pas seulement une mauvaise nouvelle pour l’ours polaire, a déclaré Gail Whiteman, fondatrice d’Arctic Basecamp, à Reuters. C’est une mauvaise nouvelle pour les pays et les sociétés du monde entier. Si nous perdons la neige et la glace dans l’Arctique, nous amplifierons le réchauffement climatique de 25 à 40 %. »

L’iceberg a été acheminé par bateau depuis le Groenland en passant par l’Islande, puis par camion depuis la pointe sud de l’Angleterre afin de limiter l’empreinte carbone de ce transport. Les chercheurs d’Arctic Basecamp espèrent que leur action facilitera la prise de conscience des participants à la COP26 et aboutira à un accord clair pour limiter la hausse des températures.