COP26 : En colère, Greta Thunberg quitte une table ronde en dénonçant du greenwashing

ENVIRONNEMENT La jeune militante suédoise a qualifié le dispositif de compensation carbone de « laissez-passer » pour continuer à polluer

20 Minutes avec agence
— 
Greta Thunberg à un rassemblement « Fridays for Future » à Glasgow (Ecosse) lors de la COP26 en novembre 2021.
Greta Thunberg à un rassemblement « Fridays for Future » à Glasgow (Ecosse) lors de la COP26 en novembre 2021. — Stuart Wallace/Shutterstock/SIPA

Une sortie remarquée. Outrée par ce qu’elle entendant, Greta Thunberg a quitté une table ronde à laquelle elle participait dans le cadre de la COP26 à Glasgow ( Ecosse) ce mercredi.



L’événement portait sur la compensation carbone (ou crédit carbone), un dispositif permettant aux entreprises de compenser leurs émissions de CO2 en échange d’actions favorables au climat, rapporte le HuffPost. « C’est du greenwashing ! », a crié la jeune militante suédoise pour l’environnement en quittant la pièce.

Des « mensonges climatiques » selon Greta Thunberg

« Shell, BP et Standard Chartered sont ici à Glasgow pour essayer d’intensifier la compensation et donner aux pollueurs un laissez-passer gratuit pour continuer à polluer », a ensuite dénoncé Greta Thunberg sur Twitter. « Leur plan pourrait ruiner l’objectif de 1,5 °C. »



Le crédit carbone « est souvent de l’hypocrisie et cette dernière est partout à la COP26 », a ajouté la militante. « Les entreprises et les gouvernements tentent de se jouer de nous mais nous exposons leurs mensonges climatiques. » Durant la même table ronde, des militants Greenpeace étaient présents avec des pancartes dénonçant l'« arnaque » de la compensation carbone.