Belgique : Escroquée par un « brouteur », elle se fait dépouiller de 200.000 euros sur Facebook

ESCROQUERIE « Il m’a dit que j’étais la femme avec laquelle il voulait vieillir », a expliqué la victime de l’arnaque

20 Minutes avec agence
— 
Argent. (Illustration)
Argent. (Illustration) — moerschy / Pixabay

Une femme de 61 ans a récemment été la victime d’une escroquerie amoureuse via les réseaux sociaux en Belgique, rapporte le média 7sur7.be. Son prétendu amoureux lui a soutiré 200.000 euros, la poussant même à vendre son appartement en Espagne.

Tout a commencé quand la sexagénaire, qui venait de subir une douloureuse rupture, a rencontré un homme originaire de Lille sur Facebook. Le couple a beaucoup échangé. « Il m’a dit que j’étais la femme avec laquelle il voulait vieillir », raconte la victime au média belge. « J’ai été bouleversée et je l’ai cru. »

Un faux chirurgien pour confirmer le mensonge

Deux semaines plus tard, le Français, que la victime n’a jamais vu en vrai ni même en vidéo, lui a demandé de l’aider à payer des frais médicaux pour sa mère atteinte d’un cancer. La Belge a accepté et lui a envoyé 2.500 euros. Deux jours plus tard, l’homme lui a redemandé 7.500 euros pour des problèmes de santé personnels.

La sexagénaire a même eu le « chirurgien » au téléphone. L’homme a ensuite inventé une histoire d’héritage qu’il ne pourrait toucher qu’à condition de verser des avances. Pour l’aider, la Belge est même allée jusqu’à vendre le logement qu’elle possédait en Espagne.

Virement après virement, la victime s’est au total fait dépouiller de près de 200.000 euros. « Je n’ai plus rien », confie la victime de cette arnaque amoureuse au média belge. « J’espère en silence que quelqu’un pourra faire quelque chose pour moi. »