Belgique : Après un test PCR, il clique sur un faux SMS de résultat et se fait voler 2.200 euros

ARNAQUE Le Belge qui a communiqué ses coordonnées bancaires s'est fait vider son compte en banque

20 Minutes avec agence
— 
Dépistage du Covid-19 via un test PCR (photo d'illustration).
Dépistage du Covid-19 via un test PCR (photo d'illustration). — Jean-Francois Badias/AP/SIPA

2.200 euros. C’est la somme perdue par un Belge après avoir reçu un SMS prétextant lui donner accès aux résultats de son test PCR. L’homme a réalisé un test de dépistage du Covid-19 le 21 octobre dernier, rapporte RTL Info.

Le lendemain, n’ayant toujours pas reçu ses résultats, l’homme de 39 ans a appelé son médecin qui l’a rassuré, lui expliquant que les services étaient débordés et qu’il recevrait la réponse dans la journée. C’est alors qu’il a reçu un SMS provenant prétendument d’Istme, plateforme belge d’identification « universelle » reconnue par des institutions, des banques et des entreprises.

« J’ai tout arrêté »

En Belgique, Istme est même utilisé pour montrer son pass sanitaire. L’homme ne s’est donc pas méfié et a cliqué sur le lien donné par le SMS pour accéder à ses résultats. Sans se poser trop de questions, l’URL du site commençant pas « www.istme et puis quelque chose », il a ensuite entré ses coordonnées de carte bancaire et son digipass comme requis.

Mais au moment de valider, « c’est revenu à la page d’accueil, donc je l’ai fait une deuxième fois, et puis c’est revenu une troisième fois », raconte la victime à RTL Info. « Là, j’ai tout arrêté, j’ai tout supprimé, et je me suis dit que j’allais téléphoner à mon médecin plus tard pour obtenir mes résultats. »

Une transaction de 1.800 euros bloquée

Trente minutes plus tard, le trentenaire a reçu un SMS du laboratoire lui indiquant que son test PCR était négatif. Ce n’est que plus tard qu’il a été averti que sa carte bancaire avait été bloquée après une activité suspecte sur son compte. En vérifiant, il s’est aperçu que tout son argent avait disparu.

Plus de 400 euros avaient été dépensés pour un achat et ne devraient pas pouvoir être récupérés. En revanche, une autre transaction de 1.800 euros a été repérée comme fraude et bloquée par la banque. Cette affaire n’est pas unique, note RTL Info. Les tentatives d’ arnaque par SMS utilisant le nom de la plateforme Istme pour mettre les victimes en confiance se multiplient en Belgique.