Google : Paulette Nardal mise à l’honneur dans un doodle pour son 125e anniversaire

HOMMAGE Première femme noire à avoir étudié à la Sorbonne, l’écrivaine et journaliste martiniquaise a contribué à l’émergence du mouvement littéraire et politique de la négritude

avec agence
— 
Le logo de Google.
Le logo de Google. — Anthony Behar/Sipa USA/SIPA

À l’occasion de son 125e anniversaire, Paulette Nardal est célébrée ce mardi par Google avec un doodle consacré à l’ écrivaine martiniquaise. Née le 12 octobre 1896 en Martinique, Paulette Nardal a notamment milité pour la cause noire en compagnie de sa sœur Jeanne Nardal, indique Toulouse7.com. La journaliste et femme de lettres est considérée comme l’une des fondatrices du mouvement littéraire et politique de la négritude.

Même si l’histoire a plutôt retenu les noms du Sénégalais Léopold Sédar Senghor, du Martiniquais Aimé Césaire et du Guyanais Léon-Gontran Damas. Ayant quitté son travail d’institutrice en même temps que son île natale, Paulette Nardal arrive à Paris dans les années 1920. Alors étudiantes, elle et ses sœurs tiennent un salon à Clamart, dans leur maison. Différents artistes, militants, intellectuels ou politiciens s’y sont croisés pour discuter de la condition noire.

Une place à son nom à Fort-de-France

En outre, Paulette Nardal fut la première femme noire à étudier à la Sorbonne. Auteure, chroniqueuse, elle a rédigé plusieurs articles dans « La Revue du monde noir » et réalisé des traductions, contribuant à l’émancipation du courant de la négritude. L’écrivaine martiniquaise est morte le 16 février 1985. Dans les années 1980, Aimé Césaire, alors maire de Fort-de-France, a fait apposer le nom de Paulette Nardal sur une place de la ville. A Paris, c’est dans le 14e arrondissement que la capitale rend hommage à la journaliste et écrivaine avec la promenade Jane-et-Paulette-Nardal.

En reconnaissance de son engagement et de son travail, Paulette Nardal a été élue déléguée aux Nations unies en 1946. Trente ans après, elle a reçu le titre de chevalier de la Légion d’honneur, précise NT Blog. « J’ai souvent pensé et dit, à propos des débuts de la négritude, que nous n’étions que de malheureuses femmes, ma sœur et moi, et que c’est pour cela qu’on n’a jamais parlé de nous. C’était minimisé du fait que c’étaient des femmes qui en parlaient », a raconté Paulette Nardal à son biographe, d’après des propos relatés par Libération en 2019. Le doodle du jour de Google est tiré d’une œuvre réalisée par l’artiste Jessica Coppet.