Salvador : Le bitcoin va servir à construire un hôpital pour animaux de compagnie

CRYPTOMONNAIE Le fonds de garantie a déjà récolté 4 millions de dollars

20 Minutes avec agences
— 
Le bitcoin (Illustration)
Le bitcoin (Illustration) — SIPA PRESS

Le président du Salvador, Nayib Bukele, a annoncé ce samedi que le surplus du fonds de garantie dû à la hausse du bitcoin serait utilisé pour construire un hôpital vétérinaire. Le chef d’Etat avait déjà récemment fait de la cryptomonnaie la deuxième devise officielle du pays.

Son inscription comme monnaie officielle aux côtés du dollar a été entérinée le 7 septembre dernier. Le bitcoin est en outre garanti par un fonds de 150 millions de dollars. « Comme la valeur du bitcoin a monté », a expliqué Nayib Bukele sur Twitter, ce fonds se retrouve maintenant avec un « surplus » de quatre millions de dollars.

Une décision très contestée

Cette somme sera en partie consacrée à la construction d’un hôpital vétérinaire. « Le bitcoin est bon pour les animaux de compagnie », a conclu le président. Le gouvernement a justifié l’instauration du bitcoin comme monnaie légale par la possibilité de réduire ainsi les frais de transfert sur les sommes envoyées au pays par les trois millions de Salvadoriens vivant à l’étranger, dont 2,5 millions aux États-Unis.

Ces transferts représentent 22 % du PIB du pays. Ces frais, selon le gouvernement, représentent environ 400 millions de dollars par an. La décision a cependant été mal accueillie par une majorité de la population qui n’a pas confiance dans la cryptomonnaie. De leur côté, les instances économiques mondiales estiment que ce système ne fera que renforcer les inégalités dans le pays.