Emirats : Le mainate d’une fillette afghane apprend à dire « bonjour » à l’ambassade française

ANIMAUX L’oiseau a été recueilli à l’ambassade de France aux Emirats, où les employés l’ont bichonné

20 Minutes avec agences
— 
Un mainate (illustration).
Un mainate (illustration). — Steph684 / Pixabay

Un mainate résidant aujourd’hui aux Émirats arabes unis a appris à dire « bonjour ». L’oiseau, arrivé dans le pays en compagnie d’une fillette qui avait fui l’Afghanistan, a ensuite été recueilli par l’ambassadeur de France aux Émirats.

Xavier Chatel a raconté sur Twitter avoir été touché par la vision de cette jeune Afghane et de son oiseau. La fillette est arrivée « épuisée » à la base aérienne d’Al-Dhafra (Emirats arabes unis) lors des évacuations en masse depuis Kaboul, après la prise de la capitale afghane par les talibans en août.

« Je lui ai promis de prendre soin de l’oiseau »

La petite fille était très triste en apprenant qu’elle ne pouvait pas emmener Juji, son oiseau, en France pour des « raisons sanitaires », raconte l’ambassadeur dans une série de tweets. « Elle a pleuré en silence. J’étais ému, explique-t-il. Je lui ai promis de prendre soin de l’oiseau à la résidence, de le nourrir. Elle pourrait lui rendre visite à tout moment et le reprendre. Je n’oublierai pas son regard de gratitude désespérée. »

Juji a maintenant une « petite amie », une colombe qui lui rend visite tous les jours. Après avoir été beaucoup cajolé, notamment par les femmes de l’ambassade car il n’aime pas les hommes, l’oiseau a finalement prononcé son premier « bonjour » en français. « Un moment qui m’est allé droit au cœur », témoigne l’ambassadeur.

« Aujourd’hui, depuis Paris, la propriétaire de l’oiseau, Alia, m’a retrouvé sur Twitter. Elle était si heureuse de voir son oiseau ainsi soigné », a finalement indiqué Xavier Chatel. « Alia, ton oiseau est devenu la mascotte de l’ambassade, mais il est là pour toi, et si je peux, je te l’emmènerai personnellement un jour. »