Suisse : Un patron offre une prime de 1.000 euros aux salariés non vaccinés et se fait licencier

COVID-19 A la suite de cette prise de position, le patron a été licencié par le conseil d’administration

20 Minutes avec agence
— 
Une injection de vaccin. (illustration)
Une injection de vaccin. (illustration) — THEO ROUBY / AFP

En Suisse, le PDG d’une entreprise a voulu offrir une prime à tous ses salariés qui décideraient de ne pas se faire vacciner contre le Covid-19 d’ici au 31 mars 2022. Daniel Héritier a pris cette décision pour « rétablir l’équité » face à « l’injustice » dont sont victimes selon lui les non- vaccinés.

La prime offerte par le patron d’Opeo, une société spécialisée dans la vente de containers et le ramassage de déchets, implantée dans le canton de Vaud, était de 1.000 euros. Une photo de l’annonce a été partagée ce dimanche sur les réseaux sociaux, rapporte LCI. Sur une photo de mauvaise qualité, on voit le message du PDG, qui souhaitait remercier ses employés de « ne pas avoir cédé à cette dictature qui est un génocide ».

Limogé par le conseil d’administration

Face à ce message pour le moins surprenant, truffé de fautes et signé « la direction », certains internautes se sont demandé s’il s’agissait d’une vraie information. Mais il s’est avéré que cette prime avait bien été proposée aux salariés d’Opeo à la fin du mois de septembre, comme l’a relevé le site Heidi News relayé par Capital.

Le chef d’entreprise avait cependant déjà quitté son poste au moment où l’information a fait le buzz. Le conseil d’administration d’Opeo s’est en effet dit en « total désaccord » avec cette décision et a limogé Daniel Héritier, rappelant qu’il était illégal pour un employeur de dévoiler des informations sur la vaccination de ses salariés.