Le NFT du mème « Side Eyeing Chloe », incontournable sur Internet, vendu pour 74.000 dollars

RESEAUX SOCIAUX Partagé des millions de fois sur les réseaux sociaux, ce cliché est tiré d'une vidéo postée par la mère de la jeune Américaine en 2013

20 Minutes avec agence
— 
Une illustration des NFT
Une illustration des NFT — STRF/STAR MAX/IPx/AP/SIPA

Il s’agit de l’un des plus célèbres mèmes d’Internet. « Side Eyeing Chloe » a été vendu sous forme de NFT pour 25 ethereum, soit 74.000 dollars au cours actuel de cette cryptomonnaie. C’est l’entreprise 3F Music, basée à Dubaï, qui en a désormais la propriété, rapporte BFMTV. Toutefois, cette société n’a aucun droit d’auteur sur le mème.

Elle dispose en effet du certificat numérique NFT, qui atteste seulement que la société possède bel et bien la capture originale de l’image de la jeune Chloé. « Side Eyeing Chloe » est en effet l’image de la petite Chloé qui, assise sur son siège auto, regarde avec inquiétude l’objectif. Utilisé et partagé des millions de fois sur les réseaux sociaux, ce cliché est tiré d’une vidéo postée par la mère de la jeune Américaine en 2013.

L’argent pourrait payer les études de Chloé… ou alors un cheval

Le contexte de cette image devenue incontournable sur tous les réseaux est pourtant banal. La mère de famille a voulu faire une surprise à ses deux filles en les conduisant à Disneyland. En voyant le parc d’attractions, la plus grande a alors pleuré de joie. Ce qui a inquiété sa sœur, la jeune Chloé, qui ne comprenait pas ce qui se passait. D’où son regard désormais largement connu. L’argent de la vente devrait permettre de payer les études de la jeune fille, a indiqué sa mère à la BBC. Même si de son côté, sa fille âgée désormais de 10 ans préférerait un cheval.

Le NFT pour non-fongible token (jeton non fongible) est basé sur la technologie de la blockchain. Il permet de garantir qu’un document est unique, sans falsification possible. Et la société 3F Music n’en est pas à son coup d’essai dans ces achats. La société a déjà la propriété de plusieurs mèmes dont « Disaster girl », une photo sur laquelle on voit une petite sourire, alors qu’elle regarde une maison brûler. Elle a déboursé près de 500.000 dollars pour acquérir le NFT de cette photo.