Etats-Unis : Une entreprise pourrait commercialiser une moto volante dès 2023

INNOVATION Baptisée « Speeder », cette moto serait capable de se stabiliser automatiquement en vol et d’atterrir à la verticale sur la plupart des surfaces

20 Minutes avec agence
— 
Des motos (illustration).
Des motos (illustration). — ALLILI MOURAD/SIPA

La société Jetpack Aviation assure avoir mis au point une moto volante qui pourrait être commercialisée dès 2023. Baptisé « Speeder », ce véhicule équipé de huit turbines aurait d’ores et déjà réussi l’ensemble de ses tests en vol, d’après une information de Moto-Station et Robb Report, relayées par Capital ce dimanche. La start-up californienne a prévu la production de deux modèles.

« Nous pourrions avoir une version ultralégère (qui ne nécessite aucune licence de pilote) prête dans les deux ans et une version de catégorie expérimentale dans les six mois qui suivront », a déclaré le PDG de Jetpack Aviation, David Mayman. La première version bénéficierait d’une autonomie de 15 minutes pour une vitesse limitée à 97 km/h, selon les règles de la Federal Aviation Administration (FAA).

Une moto volante grand public à 325.000 euros

L’autre modèle aurait quant à lui un temps de vol de 35 minutes et pourrait atteindre les 400 km/h, à condition d’avoir une licence de pilote. Au total, ces motos volantes seraient en mesure de transporter entre 135 et 270 kg de charge. Les ingénieurs de la société ont travaillé pendant près d’un an et demi pour réussir à mettre au point un système intuitif qui fonctionne comme une moto et qui stabilise automatiquement la machine en vol.

La moto serait également capable de décoller et atterrir verticalement sur la plupart des surfaces dans un espace équivalent à celui occupé par une voiture. Le pilotage pourra être manuel ou autonome et le carburant devrait être 100 % zéro carbone. Le coût estimé du modèle grand public est de 381.000 dollars soit environ 325.000 euros. Des précommandes sont déjà disponibles.