20 Minutes : Actualités et infos en direct
ANIMAUXEn Suisse, les drones sont utilisés pour protéger les faons

Suisse : Plus de 2.500 faons sauvés cette année grâce à des drones équipés d’une caméra thermique

ANIMAUXLorsqu’un faon est repéré par un drone, il est ensuite protégé grâce à une caisse en bois pendant le passage de la machine agricole
Chaque saison des fauches représente une menace pour les petits faons (illustration).
Chaque saison des fauches représente une menace pour les petits faons (illustration). - L. Todd Spencer/AP/SIPA
20 minutes avec agence

20 minutes avec agence

En Suisse, plus de 2.500 petits faons ont été sauvés des machines agricoles cette année. Chaque saison des fauches représente une menace pour les petits animaux, qui restent immobiles dans les champs afin d’échapper aux prédateurs. Selon la chaîne suisse RTS, près de 3.000 faons meurent dans ces conditions chaque année en Suisse.

L'association Sauvetage Faons Suisse, installée dans le canton suisse de Vaud, a donc décidé d’agir afin de les protéger, relate BFM TV, vendredi. Elle s’est ainsi équipée d’un drone dernier cri, équipé d’une caméra thermique. Chaque jour, l’engin survole environ 30.000 hectares de champs afin de repérer les faons.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Une méthode coûteuse mais très efficace, selon l’association

Lorsqu’un animal est détecté, celui-ci est ensuite protégé grâce à une caisse en bois pendant le passage de la machine agricole. Selon les bénévoles de l’association, cette méthode est certes coûteuse mais bien plus efficace qu’une simple battue à pied. Dans un communiqué publié vendredi, Sauvetage Faons Suisse a annoncé que l’usage de drones avait permis de sauver exactement 2.569 petits animaux cette année. Soit presque deux fois plus que l’année dernière, précise la chaîne suisse.

En outre, l’association propose ses services gratuitement à 600 agriculteurs locaux. En plus de causer la mort des petits animaux, ces accidents peuvent également avoir des répercussions, et notamment des conséquences sanitaires graves, sur les récoltes et le bétail.

Sujets liés