Un journaliste américain assure que Donald Trump a affirmé en 2020 qu'Hitler a fait « beaucoup de bonnes choses »

NAZISME Atterré par cette déclaration, son directeur de cabinet lui aurait répondu qu’il ne « pouvait pas dire du bien d’Adolf Hitler »

20 Minutes avec agences

— 

Donald Trump lors de sa campagne électorale, en 2016. (illustration)
Donald Trump lors de sa campagne électorale, en 2016. (illustration) — zz/Dennis Van Tine/STAR MAX/IPx/AP/SIPA

En 2018, Donald Trump aurait affirmé lors d’une visite en France qu’ Adolf Hitler « a fait beaucoup de bonnes choses ». C’est ce qu’affirme un journaliste du Wall Street Journal dans un livre qui paraîtra le 13 juillet.

Ces déclarations auraient été faites en marge d’une visite en Europe pour le 100e anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale selon Michael Bender, auteur du livre « Frankly, We did win this election ». Le journaliste affirme que cette remarque a eu lieu lors d’un « cours d’histoire improvisé » donné à Trump par John Kelly, son directeur de cabinet de l’époque.

« Vous ne pouvez pas dire du bien d’Adolf Hitler »

John Kelly aurait « rappelé au président quels pays étaient de quel côté pendant le conflit » et « relié les points entre la Première Guerre mondiale et la Seconde ainsi que toutes les atrocités [commises par] Hitler », ce à quoi Donald Trump aurait répondu que le dictateur allemand avait fait « beaucoup de bonnes choses ». L’ancien président américain nie avoir prononcé cette phrase.

« Scié » par l’argument, le directeur de cabinet aurait « dit au président qu’il avait tort mais Trump est resté sur ses positions », en soulignant la reprise économique de l’Allemagne sous la direction du parti nazi dans les années 1930. « Vous ne pouvez pas dire du bien d’Adolf Hitler. Pas du tout », aurait conclu John Kelly, atterré.

Les soldats américains, des « losers » et des « crétins »

La visite de Donald Trump en France avait donné lieu à une autre polémique. Le président avait annulé sa visite d’un cimetière américain près de Paris sous prétexte que les conditions météorologiques étaient trop mauvaises. Mais selon The Atlantic, le dirigeant n’en voyait tout simplement pas l’intérêt.

« Pourquoi devrais-je aller à ce cimetière ? », aurait-il déclaré, selon une révélation du journal en septembre 2020. « C’est rempli de losers. » Donald Trump aurait également qualifié les 1.541 soldats américains morts pendant la bataille du bois Belleau de « crétins », avant de demander « qui étaient les gentils » pendant la guerre. Ces allégations avaient été fermement démenties par la Maison-Blanche.