Ukraine : Ils s’enchaînent l’un à l’autre pour prouver leur amour… et se séparent après 123 jours

TU M'ÉTONNES « Hourra, je suis enfin libre ! », s’est exclamée la jeune femme quand la chaîne a finalement été coupée

20 Minutes avec agence

— 

Illustration d'une chaîne.
Illustration d'une chaîne. — analogicus / Pixabay

Voilà une étrange – et efficace – manière de tester son amour. Un couple de jeunes Ukrainiens, enchaînés depuis une centaine de jours pour prouver la force de leur entente, s’est finalement séparé – après s’être libérés l’un de l’autre, rapporte CNews.

« Hourra, je suis enfin libre ! », s’est exclamée la jeune femme de 29 ans quand la chaîne en métal qui l’attachait à son compagnon de 33 ans a finalement été coupée à la pince géante. Les ex-amoureux sont restés enchaînés par le poignet pendant 123 jours et ont raconté leur aventure sur Instagram avec le hashtag #wecontacted.

« Un avantage, deux inconvénients »

Le jeune couple avait eu cette idée saugrenue pour prouver la force de leur amour le jour de la Saint-Valentin. Mais cette intimité forcée a eu raison de leur complicité et de leur couple, alors même qu’ils projetaient de se marier bientôt. « Nous étions heureux et le sommes désormais d’avoir pu vivre cette expérience », a confié le trentenaire.

« Dès que nous trouvons un avantage dans une situation, il y a immédiatement deux inconvénients », avait déjà témoigné sa compagne durant l’expérience. Cette dernière avait dû arrêter de travailler, ses clientes à qui elle posait de faux cils n’appréciant pas la présence de son petit ami.

Le passage aux toilettes, notamment les WC publics, posait également problème. Sans compter la douleur et les brûlures causées par la chaîne frottant constamment contre leur poignet. Désormais libérés l’un de l’autre, les deux Ukrainiens vont poursuivre leur vie chacun de leur côté – et à bonne distance.