Etats-Unis : Un pêcheur avalé puis recraché par une baleine s’en sort sain et sauf

PINOCCHIO « J’ai senti cet énorme coup et tout est devenu noir », a expliqué l’homme aux médias locaux

20 Minutes avec agences

— 

Baleine a bosse bondissant hors de l'eau le long des cotes de l'Alaska (illustration).
Baleine a bosse bondissant hors de l'eau le long des cotes de l'Alaska (illustration). — ATLAS PHOTOGRAPHY/SIPA

Un pêcheur de homard du Massachusetts (Etats-Unis) a été brièvement « avalé » ce vendredi par une baleine à bosse, avant d’être rejeté dans l’océan, vivant. Michael Packard a ensuite raconté cette expérience exceptionnelle aux médias locaux. « Je plongeais pour chercher des homards quand une baleine à bosse a essayé de me manger », a expliqué le pêcheur, cité par le Cape Cod Times. « J’étais dans sa bouche fermée pendant 30 à 40 secondes, avant qu’elle remonte à la surface et me recrache. J’ai des bleus partout, mais aucun os cassé. »

Michael Packard a indiqué à la chaîne locale CBSN Boston qu’il se trouvait à environ 13 m de profondeur quand l’incident est survenu. « J’ai senti cet énorme coup et tout est devenu noir », raconte-t-il. Pensant d’abord avoir été mordu par un requin, il a ensuite compris ce qu’il se passait, persuadé qu’il allait mourir.

« Et subitement, [la baleine] a fait irruption à la surface, s’est mise à secouer la tête », raconte le pêcheur. « J’ai été projeté en l’air et j’ai atterri dans l’eau. Et j’étais libre, je flottais simplement… Je n’arrivais pas à croire que je m’en étais sorti. » L’homme a été brièvement hospitalisé à Princetown avant de pouvoir rentrer chez lui.

Une gorge trop étroite pour faire passer un humain

Un homme a été témoin de la scène, un ami de Michael Packard qui l’avait accompagné dans cette pêche. C’est lui qui a aidé à le repêcher et a appelé les sauveteurs. L’homme est justement expert en baleine au Center for Coastal Studies de Provincetown, région où les baleines se nourrissent en cette saison.

Quand les cétacés cherchent de la nourriture, ils « foncent, bouche ouverte, et avalent les poissons et l’eau très rapidement puis rejettent l’eau à travers leurs fanons », a expliqué Jooke Robbins, directrice des études sur les baleines à bosse du centre. « Leur bouche est assez large [mais] leur gorge est assez étroite, il n’y a aucune chance qu’elles puissent avaler quelque chose de gros. »

Selon les experts, la baleine assez jeune a dû détecter trop tard qu’elle avait avalé un intrus et a ouvert la bouche pour le faire sortir. En pleine saison de passage des cétacés dans la région, il faut les laisser tranquilles selon l’experte. « Si vous voyez une baleine, restez à bonne distance », ajoute Jooke Robbins. « Il est vraiment important de [leur] laisser de l’espace. »