Coronavirus en Inde : Dépistage de 28 éléphants après la mort d’une lionne des suites du virus

PANDÉMIE Une vingtaine de tigres ont aussi été testés début juin dans un autre parc

20 Minutes avec agences

— 

Des éléphants (illustration)
Des éléphants (illustration) — Karen Paolillo/REX/SIPA

Vingt-huit éléphants ont été soumis à des tests de dépistage du Covid-19 dans le sud de l’Inde, ont annoncé ce mercredi les autorités. Cela fait suite à la mort, début juin, d’une lionne d’Asie âgée de neuf ans et atteinte du virus.

Des tests de dépistage ont révélé que la lionne et huit autres félins, dont deux dans un état préoccupant, étaient porteurs du coronavirus. « Après que les lions du zoo de Vandalur ont été testés positifs, […] on nous a demandé de dépister les éléphants par précaution », a déclaré un garde forestier du parc national de Mudumalai.

« C’était juste par précaution »

Les échantillons ont été prélevés ce mardi sur 28 éléphants, dont deux éléphanteaux. Les analyses doivent être réalisées par l’Institut indien de recherche vétérinaire. Les résultats sont attendus d’ici une semaine. « Les animaux n’avaient aucun symptôme », précise le garde forestier. « C’était juste par précaution. Les prélèvements en soi n’ont posé aucune difficulté. »

Quelque 21 tigres du parc de Bhagwan Birsa, dans l’État oriental de Jharkhand, ont aussi été testés au Covid-19 début juin après la mort d’un tigre de 10 ans qui présentait une forte fièvre. Selon l’agence de presse indienne Press Trust of India (PTI), un test d’antigène pratiqué sur le tigre s’était révélé négatif mais les résultats d’un test PCR étaient encore attendus quand l’animal est mort.