Japon : Il est possible de « louer » une personne grosse ou obèse grâce à cette entreprise

GROSSOPHOBIE ? Les hommes et les femmes souhaitant proposer leurs services aux clients de Debucari doivent être majeurs, peser plus de 100 kg et ne pas juger désobligeant le terme « gros »

20 Minutes avec agence

— 

Surpoids et obésité (illustration).
Surpoids et obésité (illustration). — JEFF HAYNES AFP

La société japonaise Debucari propose depuis avril dernier de s’allouer les services payants d’une personne en surpoids ou obèse. Ces dernières sont plus rares au Japon que dans beaucoup d’autres pays et un créateur d’entreprises y a vu une opportunité commerciale.

Les individus souhaitant proposer leurs services doivent être majeurs et peser plus de 100 kg, rapporte Absolute General News. Il leur est également demandé de ne pas considérer le terme « gros » comme dévalorisant. Pour 2.000 yens (15 euros) de l’heure, les clients peuvent louer une des personnes disponibles pour effectuer des tâches diverses et variées.

Un service déjà disponible dans plusieurs grandes villes

Parmi les besoins auxquels cette offre veut répondre figurent l’essai de vêtements pour un proche obèse ou la compagnie d’une personne plus grosse que soi pour se sentir mieux, précise Debucari. Des missions de mannequinat sont également envisageables. Le service accessible en ligne est ouvert aux entreprises comme aux particuliers.

Dans ce dernier cas, Debucari explique que l’intégralité du cachet perçu est reversée à la personne embauchée. L’entreprise ne perçoit une commission, déterminée à l’avance que lors des transactions avec des clients professionnels. Le service est disponible dans plusieurs villes japonaises comme Tokyo et Osaka, ou encore dans la préfecture d’Aichi.

Le fondateur de Debucari était déjà celui qui avait lancé Qzilla, une marque de vêtements pour personnes de grande taille («plus size »). En 2017, il avait aussi ouvert une agence de talents réservée aux artistes en surpoids.