Haute-Garonne : Un conseil municipal fait de la politique autrement… et entre en méditation

RECENTRAGE Lors du conseil municipal du 13 avril à Castanet, près de Toulouse, une élue de la majorité a proposé à ses collègues une séance de méditation décalée. Ils ne se sont pas fait prier

Julie Rimbert

— 

Une séance de médiation. Illustration.
Une séance de médiation. Illustration. — Raimund Feher - PixaBay

Les séances de conseil municipal sont souvent des lieux de tension et de débats animés. Mardi, c’est un vent de douceur qui a soufflé sur les élus du conseil municipal de Castanet-Tolosan, au sud de Toulouse.

A l’initiative d’une élue de la nouvelle majorité écologiste ; tous ont procédé à une déroutante séance de méditation collective ! Une relaxation peu habituelle pour une assemblée municipale mais à laquelle chaque élu, même de l’opposition, a participé sans broncher… Une scène visible en vidéo sur le site Internet de la ville.

Inspiration, expiration

C’est Emilie Desmons-Costes, adjointe au maire déléguée à l’Enfance, à la Jeunesse et aux Sports, qui a proposé cette séance, pas si incongrue puisque sa profession n’est autre que masseuse et spécialiste du bien-être. « Je propose à toutes les personnes présentes de prendre un petit temps de centrage, afin de bien démarrer, débute la quadragénaire à l’intention de ces collègues. Le but est d’arriver vraiment dans cette salle, de rassembler toute notre attention, notre concentration pour cette réunion. Je souhaite que le meilleur de nous soit mis au service de Castanet que nous avons tous en commun ».

L’adjointe donne alors des consignes, comme bien s’asseoir en réajustant sa chaise, redresser sa colonne vertébrale. Elle incite même à fermer les yeux quelques minutes pour prendre conscience de sa respiration. S’ensuit alors une alternance d’inspiration et d’expiration… Deux minutes décalées avant la reprise des débats.