Perpignan : Le parasol inventé par Para'vols ne s'envole pas et protège contre les vols

INNOVATION L'entreprise fabrique son parasol d'un nouveau genre dans son atelier près de Perpignan

Nicolas Bonzom

— 

Les parasols de Paravols
Les parasols de Paravols — Paravols
  • Para’vols a mis au point un parasol qui ne s’envole pas sur la plage, grâce à un pied qui fait office de pelle, puis devient une ancre une fois enfoui dans le sable.
  • Le parasol dispose aussi d’un petit coffre-fort, qui permet de mettre des objets à l’abri.
  • « On résout le vol et l’envol, note le directeur de la société, Laurent Vignoulle. Une fois que ces problèmes n’existent plus, on vit vraiment la plage d’une autre façon. »

Peut-être avez-vous déjà ressenti ce petit coup de chaud, lorsque, soudain, barbotant dans la mer, vous apercevez votre parasol s’envoler brusquement sur la plage. A Perpignan (Pyrénées-Orientales), l’entreprise Para'vols a mis au point un parasol d’un nouveau genre, qui devrait permettre aux vacanciers de faire la planche en toute quiétude : il ne s’envole pas. Mais ce n’est pas son seul atout.

Cette innovation, Laurent Vignoulle, le directeur de cette société catalane, la doit à « un papi Géo Trouvetou », que le « hasard des rencontres » a mis sur son chemin. Cet homme avait imaginé un prototype, qui a tapé dans l’œil de l’entrepreneur. « Je suis parti de son idée de départ, et je l’ai développée », confie Laurent Vignoulle. Ce parasol est, d’abord, facile à installer. « En fonction des conditions météo, de la nature du sol, du sable, des galets… Planter son parasol peut être une véritable galère », reprend-il.

Le pied est une pelle et une ancre

L’invention est dotée, à la place de la pointe traditionnelle des pieds de parasol, d’une « pelle, qui permet de faire un trou ». « Une fois que vous avez creusé, vous mettez le pied dedans, vous rebouchez, reprend Laurent Vignoulle. La pelle devient une ancre, de 26 par 20 cm. Je vous garantis que le parasol ne s’envolera jamais. Nous avons fait des essais avec des vents à 80 km/h, le parasol s’est retourné, mais il est resté sur le pied. »

L’invention de Para’vols, fabriquée en plastique recyclé, embarque un autre gadget particulièrement pratique sur la plage : un petit coffre-fort, fermé par un cadenas à chiffres, qui permet d’y glisser téléphones, clés et portefeuilles… Une fois que le cadenas, relié au pied par un petit câble, est ouvert, « vous vous en servez comme d’une poignée pour retirer le parasol, confie Laurent Vignoulle. Vous tirez à 45°, il va remonter très facilement. On résout le vol et l’envol. Une fois que ces problèmes n’existent plus, on vit la plage d’une autre façon. » Une démonstration complète est visible ici.

Le parasol de Paravols
Le parasol de Paravols - Paravols

Ce parasol, qui ne pèse que 680 grammes de plus qu’un parasol traditionnel, existe en plusieurs modèles. Le pied seul coûte une trentaine d’euros. Avec le haut du parasol, l’ensemble est vendu 49 euros. Laurent Vignoulle, dont l’invention, qu’il fabrique dans son atelier près de Perpignan, connaît un véritable succès (l’un des modèles est déjà en rupture de stock) monte « un dossier pour le faire reconnaître d’utilité publique, au niveau de la sécurité, note-t-il. Car un parasol qui s’envole, cela peut faire de gros dégâts ».