Coronavirus en Côte-d’Or : Une abbaye écoule 1,6 tonne de fromage invendu en quelques heures

EXCEDENT Les moines trappistes se sont lancé un « défi » : écouler d’ici à ce mardi les invendus qui s’accumulent dans leurs caves à cause du Covid-19

20 Minutes avec agence

— 

Le fromage vendu est de type reblochon (image d'illustration).
Le fromage vendu est de type reblochon (image d'illustration). — Gerard Lacz / Rex Featu/REX/SIPA

Plus d’une tonne et demie de fromage de l’abbaye de Citeaux (Côte d’Or) a été vendue en quelques heures, ce vendredi, après un « défi » lancé par les moines trappistes : écouler d’ici à ce mardi les invendus qui s’accumulent dans leurs caves, Covid oblige. « Les clients viennent moins en boutique et les restaurants sont fermés. La baisse des ventes atteint près de 50 % », résume un frère responsable de la commercialisation à l’abbaye fondée en 1098.

Les 19 moines trappistes se retrouvent ainsi avec « 4.000 fromages de trop » dans leurs caves, soit 2,8 tonnes d’excédents. Un comble pour ce fromage de type reblochon très demandé et produit depuis 1925, qui a obtenu en 2020 la médaille d’argent au Concours international de Lyon.

Chiffre d’affaires de 1,2 million d’euros

« Normalement, on refuse des commandes. On est vendu à Hong Kong, Tokyo, Dubaï… », se félicite le moine. L’abbaye fait ainsi figure de petite entreprise à succès, avec un chiffre d’affaires de 1,2 million d’euros par an pour une production de 140.000 fromages.

Pour écouler les invendus, Citeaux a donc décidé de se lancer « un défi » : vendre sur Internet au moins une tonne de fromage d’ici à mardi matin via la start-up « Divine Box », spécialisée dans la vente en ligne de l’artisanat monastique « Made in Abbayes ». A la clôture de la vente ce vendredi à minuit, l’objectif a été largement dépassé : 2006,9 kg de fromage ont été vendus. La livraison se fera du 13 au 15 avril.