Etats-Unis : Un éléphant charge un père et une fillette qui avaient pénétré dans son enclos au zoo

FRAYEUR Cet Américain de 25 ans a « sciemment et illégalement » pénétré dans l’enclos des éléphants après avoir ignoré « plusieurs barrières », a indiqué la police de San Diego

20 Minutes avec agence
— 
Illustration d'un éléphant, ici à San Diego aux Etats-Unis.
Illustration d'un éléphant, ici à San Diego aux Etats-Unis. — San Diego Union-Tribune/TNS/Sipa

Un père de famille de 25 ans a été interpellé pour mise en danger de mineur après s’être introduit dans une zone interdite au public du zoo de San Diego ( Etats-Unis). Accompagné de sa fille de 2 ans, l’homme a pénétré ce vendredi dans l’enclos réservé aux éléphants, rapporte NBC San Diego. L’intrusion des deux humains a fait réagir l’un des pachydermes qui s’est montré menaçant.

Ariel Savage, sergent de la police de San Diego, a indiqué que l’animal avait l’intention de charger les intrus. Matthew Passiglia, qui a assisté à la scène, a de son côté raconté qu’il n’avait fallu qu’une trentaine de secondes à l’éléphant pour repérer le père et sa fille. Le mammifère « est devenu très agité et hystérique » avant de pousser « un énorme rugissement » et de « lever sa tête et ses défenses », a témoigné le visiteur du zoo.

Se prendre en photo avec l’éléphant

Ce dernier a expliqué que l’éléphant avait couru en direction des deux humains, qui ont pris la fuite. Le jeune homme a alors perdu l’équilibre et lâché sa fille, dont l’animal s’est approché à environ 1,5 mètre. « Heureusement l’éléphant a hésité », a expliqué Matthew Passiglia.

Ce moment a permis au père d’attraper son enfant et de se mettre à l’abri juste avant que le pachyderme n’atteigne les limites de l’enclos. Ni les intrus ni les éléphants n’ont été blessés.

La police locale a mis en avant le fait que le client du zoo avait ignoré « plusieurs barrières » et avait pénétré dans l’enclos « sciemment et illégalement ». Elle a aussi indiqué le jeune Américain avait agi ainsi pour se prendre en photo avec son bébé et un éléphant, ajoute le Huffington Post. Il comparaîtra devant la justice le 30 mars prochain. Il a été placé en détention en attendant.