Covid-19 : 1.300 volontaires participent à un concert test aux Pays-Bas

CORONAVIRUS Les participants avaient été divisés en six groupes devant chacun observer des règles différentes en matière de port du masque, de comportement et de distanciation physique

20 Minutes avec agence
— 
Illustration d'une rave party
Illustration d'une rave party — JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

Le Ziggo Dome d’Amsterdam (Pays-Bas) a accueilli ce samedi 1.300 personnes pendant quatre heures dans le cadre d’un festival de musique électronique. L’évènement fait partie des tests grandeur nature menés par les autorités sanitaires du pays.

L’objectif est de déterminer si et comment des spectacles et rassemblements peuvent être organisés sans danger de propagation du Covid-19. Pour étudier le risque de contamination associé à différentes méthodes d’organisation, les clubbers étaient divisés en cinq bulles de 250 personnes et une autre de 50 personnes, rapporte The Guardian.

Les données étudiées par des experts

Chaque groupe avait reçu des instructions et règles sanitaires différentes en matière de port du masque et de distanciation physique. Les clubbers ont fait l’objet d’un suivi par traçage pendant tout le concert. Certains étaient limités dans leurs mouvements tandis que d’autres étaient encouragés à chanter et crier pour étudier la projection de leur salive.

Tous les participants devaient fournir un test négatif 48 heures avant le concert. Un autre test anti-Covid était prévu cinq jours après. Les données provenant de cet essai en conditions réelles vont être étudiées par des experts. Ces travaux pourraient aboutir à la mise en place de mesures sanitaires dans les établissements de nuits dans les prochains mois afin de permettre leur réouverture.

D’autres tests du genre ont été organisés aux Pays-Bas : 1.200 supporteurs ont pu assister à un match de football, une réunion professionnelle a réuni 500 participants et un spectacle de cabaret s’est produit devant 500 spectateurs. Les bars et restaurant sont actuellement fermés et seuls les rassemblements de moins de 100 personnes sont autorisés. Un couvre-feu est en place depuis six semaines entre 21h et 4h30.