Egypte : La plus vieille brasserie du monde aurait été localisée

ARCHEOLOGIE Près de 22.400 litres de bière étaient produits « en même temps » dans cette grande brasserie

20 Minutes avec agences

— 

Des fouilles archéologiques en Egypte en 2008 (image d'illustration).
Des fouilles archéologiques en Egypte en 2008 (image d'illustration). — EGYPTIAN SUPREME COUNCIL OF ANTI / AFP

La « plus vieille brasserie à grande échelle au monde » aurait été découverte en Egypte lors d’une mission archéologique égypto-américaine, selon une information du ministère du Tourisme au Caire relayée ce samedi. Elle était située sur le site d’Abydos, connu pour ses temples, à l’est du pays.

Le secrétaire général du Conseil général des antiquités égyptien, Mostafa Waziri, a précisé que la brasserie était composée de huit « unités de production », de larges zones contenant environ 40 grandes bassines en terre cuite disposées en deux rangées.

De la bière y était brassée. Des grains mélangés à l’eau étaient chauffés dans les récipients. Matthew Adams, qui a dirigé la mission archéologique, a de son côté indiqué que 22.400 litres de bière y étaient produits « en même temps ».

De la bière brassée il y a plus de 5.000 ans

Le fait que des Egyptiens fabriquaient de la bière il y a longtemps déjà n’est pas nouveau. Sa fabrication remonterait à l’ère du Roi Narmer qui a régné sur le pays il y a plus de 5.000 ans. Il est le premier roi à avoir uni la Haute et la Basse-Egypte, il est considéré comme le fondateur de la Première dynastie de pharaons.

En 2015, l’Autorité israélienne des Antiquités avait annoncé avoir trouvé sur un chantier de Tel-Aviv des fragments de poteries utilisées par des Egyptiens et datant de plus de 5.000 ans. Il y avait notamment des bassines en céramiques servant à produire de la bière.

Dès le début du XXe siècle, des archéologues britanniques avaient émis l’hypothèse, à partir de leurs découvertes, de l’existence d’une ancienne brasserie dans le secteur, sans pour autant la localiser. Matthew Adams a noté qu’elle aurait pu être construite à cet endroit « spécifiquement pour les rituels royaux qui avaient lieu à l’intérieur des sites funéraires des rois d’Egypte ».