Coronavirus aux Etats-Unis : Terrorisé par l'épidémie, il se cache trois mois dans un aéroport

ANGOISSE Cet habitant de Los Angeles, âgé de 36 ans, a vécu trois mois dans une zone de l’aéroport de Chicago interdite au public, en demandant de la nourriture aux passagers

20 minutes avec agence

— 

L'Américain retrouvé dans l'aéroport était au chômage mais ne possédait pas de casier judiciaire. (Illustration)
L'Américain retrouvé dans l'aéroport était au chômage mais ne possédait pas de casier judiciaire. (Illustration) — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Aditya Singh, 36 ans, a été arrêté le week-end dernier à l’aéroport O’Hare de Chicago. Cet habitant à Los Angeles se trouvait dans une zone interdite au public et avait été repéré par deux employés qui ont alerté la sécurité. Cela faisait en fait trois mois que le Californien se trouvait dans l’aérogare, qu’il refusait de quitter par peur du Covid-19, rapporte Chicago Tribune. Il a été inculpé de « violation d’une zone aéroportuaire interdite au public ».

Jugé le 27 janvier

Le trentenaire a aussi été mis en examen pour « vol mineur ». Il était en effet en possession d’un badge d’accès, déclaré manquant par un employé depuis le 26 octobre, une semaine après l’arrivée du trentenaire. Depuis, il aurait vécu dans une zone sécurisée de l’aéroport en demandant un peu de nourriture aux passagers.

L’homme est un diplômé en hôtellerie au chômage. Il n’a commis aucune violence et son casier judiciaire est vierge. En attendant son procès le 27 janvier, il pourra être remis en liberté contre une caution de 1.000 dollars, mais l’accès à l’aéroport lui sera interdit. Le département de l’aviation de Chicago a tenu à rassurer ses clients, en assurant que l’homme n’était pas considéré comme dangereux.