Suisse : Un squelette de tigre à dents de sabre vieux de 40 millions d’années vendu 70.000 euros

PALEONTOLOGIE Le squelette de ce tigre, découvert en 2019 aux Etats-Unis, est complet à 90 %

20 Minutes avec agences

— 

Vente aux enchères (illustration)
Vente aux enchères (illustration) — DON EMMERT / AFP

Un squelette presque complet d’un tigre à dents de sabre vieux de près de 40 millions d’années a été vendu ce mardi a ux enchères à Genève ( Suisse). Le spécimen de 1,20 m de long et 40 cm de haut a été adjugé pour 70.000 euros en une minute. Le fossile était mis en vente lors d’une session dédiée à la paléontologie à l’Hôtel des Ventes de Genève. « L’acheteur est un collectionneur suisse privé », a précisé une porte-parole de la maison d’enchères.

Ce spécimen d’Hoplophoneus, sorte de très gros lynx, avait été estimé par les experts entre 55.760 et 74.350 euros. Complet à 90 %, il avait été retrouvé dans un ranch du Dakota du sud ( Etats-Unis) en 2019.

Une quarantaine de pièces étaient proposées aux enchères le même jour. Une nageoire de 85 cm de long d’un mosasaure, genre de reptile marin du Crétacé, a été adjugée pour 6.500 euros. Une dent de Tyrannosaurus Rex a été vendue 5.100 euros, soit près du double de son estimation.

Des ventes controversées

Une remarquable libellule fossilisée du Jurassique (150 millions d’années), de 17,5 cm d’envergure, a également été adjugée pour plus de 4.600 euros. Parmi les objets proposés, un fémur de dinosaure Camarasaurus Grandis du Jurassique, de 102 cm, est resté invendu, le prix de réserve n’ayant pas été atteint. Un magnifique fossile d’ammolite, véritable bijou en nacre, a connu le même sort.

Les ventes de paléontologie sont très critiquées par les spécialistes, qui admettent toutefois que de nombreux fossiles mis aux enchères ne feraient plus progresser la science. Les experts et paléontologues soulignent néanmoins que des pièces importantes peuvent parfois faire partie des lots en vente.