Japon : Une caisse de cent mandarines vendue plus de 8.000 euros aux enchères

AGRUME D'EXCEPTION L’acheteur de ce coffret en bois renfermant 100 mikans Hinomaru a déboursé un million de yens pour les précieux fruits poussant grâce à « trois soleils »

20 Minutes avec agence

— 

Une mandarine (Illustration).
Une mandarine (Illustration). — CLOSON/ISOPIX/SIPA

Une caisse de 20 kg de mandarines japonaises a été vendue un million de yens (environ 8.160 euros) aux enchères ce jeudi à Tokyo (Japon). La luxueuse boîte en bois contenait cent de ces mandarines satsuma, aussi appelées mikans.

Il s’agissait de la première vente de cet agrume depuis le début de la saison, jugée comme particulièrement prometteuse, rapporte CNN. Les mikans, de la marque Hinomaru, atteignent habituellement les tarifs les plus élevés sur le marché.

Une mandarine fondante avec moins de pépins

Seuls une centaine de producteurs cultivent cette mandarine, qui pousse dans la région de Nishiuwa. Elle se développe grâce à « trois soleils », explique Shin Asai, spécialiste des ventes. L’agrume réputé bénéficie en effet « du véritable soleil, de la lumière du soleil qui se reflète dans la mer et de celle qui est renvoyée par les murs de pierre construits pour la culture en terrasses », détaille l’expert.

Les mikans Hinomaru sont aussi connus pour avoir moins de pépins que les autres espèces et pour être dotés d’une peau qui s’épluche facilement. Ces mandarines sont très recherchées pour leur consistance fondante en bouche.

Les experts se félicitent du prix final de ce lot de 20 kg. « Vu que chaque saison, la qualité du fruit est évaluée lors de la première vente aux enchères, cela va avoir un effet bénéfique sur les prochaines transactions », analyse Shin Asai. Les mikans Honomaru s’échangent en général à un tarif avoisinant les 7.800 yens, soit un peu plus de 63 euros, pour 10 kg.