Nintendo Switch : Un garçon de 9 ans réclame 5 millions de dollars à cause du bug de la manette

JUSTICE Victime d’un bug récurrent sur la manette de contrôle de sa console, l’enfant réclame cinq millions de dollars à l’entreprise japonaise

20 Minutes avec agence

— 

La Nintendo Switch lors de sa présentation en 2017.
La Nintendo Switch lors de sa présentation en 2017. — TIMOTHY A. CLARY / AFP

Un petit garçon américain de neuf ans et sa mère attaquent Nintendo en justice. Ils réclament plus de cinq millions de dollars de dommages et intérêts, reprochant à l’entreprise japonaise son manque de réactivité face à un dysfonctionnement de la manette de contrôle de la Switch.

Surnommé « Joy-Con drift », le bug est connu depuis plusieurs années maintenant. Le système de contrôle de la manette perçoit et restitue des mouvements que le joueur n’a jamais effectués. Mère et fils ont donc lancé une action collective auprès de la justice, rapporte Wired. L’Américaine explique avoir constaté le problème en 2018 et racheté un nouveau modèle, lui aussi défectueux.

Des excuses du PDG

La plainte accuse Nintendo de « continuer à promouvoir et vendre des produits en sachant pertinemment qu’ils présentent un défaut sans évoquer le bug auprès des consommateurs dans les opérations de marketing ou de promotion ou sur l’emballage ». Nintendo avait en effet reconnu l’existence d’un dysfonctionnement en juillet 2019. Le président de la société avait alors présenté ses excuses.

L’entreprise a ensuite commencé à prendre en charge et réparer gratuitement les produits défectueux. Cette mesure n’a pas empêché une douzaine d’utilisateurs de la console de lancer une action groupée en justice cet été. En France, l’association UFC-Que Choisir a elle aussi récemment porté plainte contre l’éditeur de jeux vidéo, accusant la firme d’obsolescence programmée.