À la télévision danoise, des adultes nus font face aux questions des enfants

TELEVISION L’émission danoise « Ultra Strips Down » convie des enfants à poser des questions intimes à des adultes nus avec pour objectif de les aider à s’accepter

M.S.

— 

Capture d'écran - Ultra Strips Down
Capture d'écran - Ultra Strips Down — Capture d'écran / ULTRA

De la nudité pour décomplexer… des enfants ? C’est tout le principe étonnant de l’émission danoise Ultra Strip Down, dans laquelle des enfants sont invités à poser des questions intimes à des adultes exposés nus devant eux. Selon les producteurs de l’émission, le programme est conçu comme un outil éducatif pour lutter contre le body shaming (avoir honte de son apparence physique) et pour encourager l’acceptation de soi.

Un public de préadolescents, accompagnés de leur enseignant en studio, se retrouve ainsi face à cinq adultes complètement nus, aux profils complètement différents. Les enfants sont invités à leur poser toutes les questions qui leur passent par la tête, sans tabous : « Est-ce que tu aimes tes parties intimes ? », « A quel âge as-tu commencé à avoir des poils dans le bas du corps ? » « Est-ce que tu envisages de retirer tes tatouages ? »

Les adultes mis à nus sont grands, petits, blancs, noirs, handicapés, gros, non-binaires… L’inclusivité totale est l’un des principaux objectifs selon Jannik Show, le présentateur de l’émission, qui a aussi aidé au développement du concept. « Quatre-vingt-dix pour cent des corps que vous voyez sur les réseaux sociaux sont parfaits, mais ce n’est pas le cas pour 90 % du monde. Nous avons de la graisse, des cheveux ou des boutons en trop. Nous voulons montrer aux enfants, dès leur plus jeune âge, que c’est bien », déclare-t-il au New-York Times.

Polémiques de l’extrême droite

Produite par la branche danoise de Warner Bros, la saison 1 d’Ultra Strips Down a reçu en 2019 le prix de la meilleure émission pour enfants au Danemark où elle est diffusée sur Ultra, la chaîne à la demande appartenant au groupe DR. Malgré sa récompense, l’émission reçoit tout de même des critiques, notamment de l’extrême droite dont un élu a déclaré le mois dernier dans un tabloïd danois que l’émission « déprave les enfants » qui à cet âge « ont plein d’autres choses qui leur trottent dans la tête ».

L’émission a de même suscité un tollé sur les réseaux sociaux où certains la décrivent comme « immorale » et « dégoûtante ». « L’émission prétend enseigner aux enfants les différents types de corps en les exposant à des adultes nus ! Pourquoi ? Pourquoi y a-t-il maintenant tant de personnes qui veulent détruire les enfants ? » a publié sur Twitter l’activiste « pro famille » et anti avortement Obianuju Ekeocha.

Pour le présentateur, il s’agit pourtant de contrecarrer les idéaux de beauté inaccessibles que voient quotidiennement les plus jeunes sur les réseaux sociaux. « Peut-être que certaines personnes se disent : "Oh mon Dieu, ils combinent la nudité et les enfants ! Mais cela n’a rien à voir avec le sexe, il s’agit de voir le corps comme naturel, comme le font les enfants. »