Italie : 125.000 meules de parmesan vont servir à garantir un prêt bancaire

ORIGINAL La société Ambrosi a pu obtenir 27,5 millions d'euros en échange d'une garantie bancaire de 125.000 meules de parmesan

20 Minutes avec agence
— 
Illustration de parmesan.
Illustration de parmesan. — Pixabay / zalazaksunca

Une entreprise italienne a obtenu ce lundi un prêt original auprès de la Deutsche Bank. Si elle ne parvenait pas à s’acquitter de son prêt, elle devrait le rembourser… en parmesan, rapporte Courrier International.

La banque allemande a accordé à la société Ambrosi un prêt de 27,5 millions d’euros avec pour contrepartie pas moins de 125.000 meules de parmesan et grana padano. Grâce à ce prêt, l’entreprise familiale va pouvoir construire une nouvelle cave de fermentation.

Entre 550 et 740 euros la meule

Pour la banque allemande, cette contrepartie fromagère ne pose aucun problème. Les meules qu’elle récupérera en cas de non-paiement de son client ont une valeur marchande estimée entre 550 et 740 euros, ce qui représente entre 68,7 et 92,5 millions d’euros au total.

La banque ne prend pas non plus de risque : le parmesan est un « aliment relativement standardisé et de longue conservation », précise le quotidien allemand Handelsblatt. Depuis 1953, la banque italienne régionale Credito Emiliano propose des crédits similaires aux entreprises fromagères, en échange de garanties sur le stock de parmesan.