Vietnam : 345.000 préservatifs usagés allaient être revendus après avoir été lavés

RECYCLAGE Une femme interpellée a expliqué que les préservatifs étaient passés dans l’eau bouillante, séchés et placés sur des pénis en bois afin de retrouver leur forme initiale

20 Minutes avec agence

— 

Préservatifs. Image d'illustration.
Préservatifs. Image d'illustration. — CARO FOTOS/SIPA

La police vietnamienne a saisi dans un entrepôt près de 345.000 préservatifs usagés et pourtant destinés à la vente. Les objets recyclés se trouvaient dans des dizaines de grands sacs pesant un total d’environ 360 kg, rapporte Reuters.

La saisie a été faite dans un entrepôt dans le sud du pays. Le propriétaire des lieux a affirmé aux enquêteurs qu’il recevait « de la part d’un inconnu une livraison mensuelle de préservatifs usagés », raconte le journal vietnamien Tuoi Tre.

Déjà des milliers de protections écoulées ?

Une femme arrêtée par la police a expliqué que les protections avaient été plongées dans de l’eau bouillante et séchées avant d’être individuellement placées sur un morceau de bois en forme de pénis. L’objectif de la manipulation était de redonner aux préservatifs leur forme initiale. La suspecte a indiqué être rémunérée à hauteur de 0,17 dollar (environ 14 centimes d’euro) pour chaque kilo de préservatifs ainsi nettoyés.

La chaîne d’Etat Vietnam Television a diffusé les images de l’intervention policière et des sacs de préservatifs éventrés. Le nombre de protections achetées par des consommateurs après être passées entre les mains des suspects demeure pour l’instant inconnu, mais pourrait déjà s’élever à plusieurs milliers.