Coronavirus en Grèce : Les autorités fournissent des milliers de masques trop grands aux écoles

GROSSE BOURDE Les 500.000 masques commandés sont tellement grands qu’ils recouvrent tout le visage des élèves

20 Minutes avec agences

— 

Un panneau indiquant le port du masque obligatoire (illustration)
Un panneau indiquant le port du masque obligatoire (illustration) — SYSPEO/SIPA

C’est un fiasco… de taille. Les autorités grecques avaient commandé des centaines de milliers de masques afin de fournir toutes les écoles du pays à la rentrée des classes. Mais le gouvernement s’est trompé dans les mensurations lors de la commande.

La taille des masques était « trop grande dès le début », a expliqué le PDG de l’entreprise qui a remporté l’appel d’offres pour la confection et la livraison de 500.000 masques. La commande portait sur des masques de 10x18 cm pour les enfants de moins de 10 ans, et des modèles de 12x22 cm pour les élèves plus âgés et les enseignants.

Un « échec catastrophique »

Lorsque les masques sont arrivés ce lundi, les élèves ont inondé les réseaux sociaux de photos montrant leur visage entièrement recouvert par les masques. Le terme de « masque parachute » n’a pas tardé à se diffuser sur Twitter. « Il s’agissait d’un malentendu, a indiqué ce mardi la vice-ministre de la Santé. Ce sera corrigé. »

De son côté, le dirigeant de l’entreprise affirme avoir respecté les termes du contrat à la lettre, soulignant que les caractéristiques des masques avaient été définies par les experts de santé du comité d’Etat grec chargé du coronavirus. Même la sœur du Premier ministre, elle-même députée, a reconnu que les masques « Zorro » étaient « un échec catastrophique ».

Les masques sont obligatoires à l’école, dans les transports en commun et dans les bâtiments publics en Grèce. Les autorités avaient prévu de distribuer gratuitement cinq millions de masques en tissu aux élèves et aux enseignants. Ce mardi, l’obligation de porter le masque a été étendue aux quartiers de bureaux d’Athènes.