Suisse : Il porte plainte contre un hôpital où les femmes qui accouchent « crient trop fort » et gagne

JUSTICE Désormais, l’établissement de santé a l’interdiction d’ouvrir les fenêtres des salles pendant les accouchements

20 Minutes avec agence

— 

Illustration d'un accouchement.
Illustration d'un accouchement. — JOSE S. GUTIERREZ/CORDON PRESS/SIPA

Une plainte pour le moins surprenante, et une décision de justice qui ne l’est pas moins. Un habitant de Männedorf, une commune située non loin de Zurich (Suisse), a porté plainte contre une clinique située près de chez lui.

La plainte a été déposée pour nuisances sonores. En cause : les cris des femmes lors des accouchements. Selon le plaignant, ces dernières « crient trop fort » et il estimait que cela perturbait son quotidien, rapporte le média local Zürichsee-Zeitung relayé par Capital.

Interdiction d’ouvrir les fenêtres

Le porte-parole de la clinique avait assuré « comprendre » les nuisances engendrées pour l’habitant, mais estimait difficile de « dire à une femme de se taire » pendant son accouchement. Dans ce différend, la justice a tout de même penché en faveur du plaignant.

Conséquence : la clinique a désormais interdiction d’ouvrir les fenêtres des salles d’accouchement. Un système de climatisation devra être installé afin que les femmes puissent continuer d’accoucher dans de bonnes conditions.