Espagne : Une jeune femme partie surfer alors qu’elle était positive au coronavirus arrêtée sur une plage

QUARANTAINE La surfeuse a d’abord refusé de sortir de l’eau et de se livrer aux autorités

20 Minutes avec agence

— 

Des surfeurs en Espagne (illustration).
Des surfeurs en Espagne (illustration). — : ZARCO/SIPA

Une jeune femme qui faisait du surf à Saint-Sébastien, au Pays basque (Espagne), a été interpellée et placée en garde à vue ce lundi. Récemment testée positive au coronavirus, la sportive ne respectait de toute évidence pas la quarantaine imposée par les autorités sanitaires.

Ce sont des collègues de la jeune femme, secouriste sur une autre plage de la commune, qui ont alerté les autorités. La surfeuse, alors en congé, prenait les vagues et se baignait avec d’autres personnes alors qu’elle aurait dû rester confinée chez elle, rapporte le média espagnol Diario Vasco.

Garde à vue pour « grave désobéissance »

Des policiers, dont deux en combinaison de protection, sont venus chercher la jeune femme sur la plage. Cette dernière a d’abord refusé de sortir de l’eau malgré les injonctions des forces de l’ordre. Elle a finalement regagné la plage mais a refusé de se soumettre aux agents de police, dans une attitude de « défi » selon le média espagnol.

La surfeuse a finalement été menottée, placée en garde à vue pour « grave désobéissance » et isolée en raison de son état de santé. Elle a été remise en liberté un peu plus tard. Pour avoir eu un comportement « causant un risque ou un préjudice très grave pour la santé publique », elle pourrait être jugée et condamnée à une lourde amende.