Sénégal : Akon pose la première pierre d'« Akon City » et donne des détails sur son projet futuriste

AVENIR « Je veux que l’architecture ressemble aux vraies sculptures africaines qu’ils font dans les villages », a indiqué le chanteur sénégalo-américain

20 Minutes avec agences

— 

Le chanteur Akon
Le chanteur Akon — WENN

Akon a dévoilé lundi les détails d'« Akon City », une ville futuriste qu’il entend bâtir au Sénégal. Le rappeur américano-sénégalais de 47 ans a expliqué en conférence de presse avoir posé la première pierre de son gigantesque projet.

Architecture toute en courbes, matériaux de pointe, studios de cinéma, hôtels, université, hôpitaux, centres d’affaires et de loisirs : le projet a été estimé à 6 milliards de dollars. « Akon City » sera bâtie dans le petit village de Mbodiène, à une centaine de kilomètres au sud de Dakar.

Reconnecter les Afro-Américains à leurs origines

Akon a l’ambition de faire de cette ville la porte d’entrée de l’Afrique. « Quand je suis aux Etats-Unis, je rencontre beaucoup d’Afro-Américains qui ne comprennent pas vraiment leur culture », a expliqué le chanteur. « J’ai donc voulu construire une ville ou un projet pour leur donner la motivation de venir voir d’où ils viennent. »

Un film d’animation a présenté les futurs « districts » d’Akon City, dessinés par l’architecte Hussein Bakri. Celui consacré aux loisirs accueillera un casino, un stade multisport et un centre commercial. Un autre sera constitué de logements et de bureaux. La ville comptera aussi un hôpital, un poste de police, un campus et des studios de cinéma, ainsi qu’un « pôle technologique ».

Une ville de 300.000 personnes à terme

« Je veux que l’architecture ressemble aux vraies sculptures africaines qu’ils font dans les villages », a indiqué le rappeur. « Les formes sont peut-être bizarres, mais au moins, elles sont africaines. » Interrogé sur les similitudes entre sa ville et le Wakanda, royaume africain imaginaire de l’univers de Black Panther, Akon a expliqué que cette comparaison avait décuplé sa motivation.

View this post on Instagram

#akoncity

A post shared by AKON (@akon) on

Les travaux d’Akon City débuteront début 2021. La première phase de développement, censée être achevée en 2023, couvrira 55 hectares. D’ici à dix ans, le complexe devrait s’étendre sur 500 hectares, avec un « district » agricole et des îles artificielles, et pourrait accueillir 300.000 personnes.

Akon, très impliqué dans l’énergie renouvelable avec son entreprise Akon Lighting Africa, qui veut électrifier l’Afrique avec de l’énergie solaire, a insisté sur l’aspect écologique de son projet. Il a aussi expliqué s’être rendu à Mbodiène pour recueillir les conseils et les bénédictions des anciens, et estimé que les populations locales, ainsi que la jeunesse sénégalaise, profiteront de ce nouveau pôle de développement.