Haute-Garonne : Réveillez vos instincts primitifs et participez au mondial de tir aux armes préhistoriques

INSOLITE D’étonnants championnats de tir aux armes préhistoriques sont organisés ce week-end à Aurignac, près de Toulouse. A vos sagaies

Hélène Ménal

— 

Un lanceur de sagaie
Un lanceur de sagaie — Association Terre Mère
  • Connu pour sa grotte préhistorique, le village d’Aurignac accueille les 15 et 16 août une manche du championnat (d’Europe et même du monde) de tir aux armes préhistoriques.
  • Une compétition mi-savante, mi-délirante, ouverte à tous.
  • Pour y participer vos arcs et lances doivent être 100 % naturels.

Vous faites quoi ce week-end ? Parce que si vous avez envie de revêtir votre carpette en peau de bête et de céder à des instincts primaires, prenez la direction du village d’Aurignac, célèbre pour son authentique abri préhistorique, à une heure de Toulouse.

C’est devant la fameuse grotte que sera organisée la très sérieuse « 30e manche du championnat européen et du monde de tir aux armes préhistoriques ». Une compétition assez free puisqu’elle est ouverte à tous* (et gratuitement) mais aussi très relevée : les meilleurs spécialistes mondiaux du tir à l’arc préhistorique ou de lancer de précision de sagaie avec propulseur (une « poignée » avec encoche qui décuple la puissance du bras) ont rendez-vous à Aurignac. « Ce sont des amateurs éclairés passionnés de techniques ancestrales, des érudits ou des archers aguerris », explique Sébastien Marzin, le directeur du Musée de l’Aurignacien, coorganisateur de l’événement avec l'association Terre Mère.

Plastique prohibé

Mais bon, ne vous laissez pas intimider. Tout le monde aura sa chance, du moment que les armes sont réglementaires, autrement dit entièrement naturelles : du bois et de la ficelle pour les arcs, des bâtons et des pierres taillées pour les lances. « Le plastique est interdit », prévient Nicolas Marzin. Même si les organisateurs se montreront indulgents sur l’utilisation de colles synthétiques. Tout le monde ne peut quand même pas maîtriser en un jour la fabrication de la mixture-glu de nos ancêtres. Par ailleurs pour guerriers nuls en bricolage, le musée mettra à la vente ses propres kits primitifs.

Des cibles jusqu’à 40 mètres

Pas besoin non plus de se préparer à courir un semi-marathon pieds nus. Les épreuves consisteront à tenter d’atteindre, calmement et sereinement, « une dizaine de cibles placées à des distances allant de 8 à 40 mètres ».

Et vous n’y allez pas pour rigoler, vous en sortirez plus débrouillard et savant. Le musée profite des championnats pour proposer le must de ses ateliers, pour tailler des silex ou faire du feu comme dans Koh-Lanta.

* Inscription sur site à partir de 13h samedi et de 9h dimanche.