Chine : Une publicité Cartier montre un couple d’hommes, la légende parle d'« un père et de son fils »

HÉSITATION Cartier a confirmé que la vidéo montrait « le lien unique entre un père et son fils »

20 Minutes avec agences

— 

Boutique Cartier à Monaco.
Boutique Cartier à Monaco. — YANN COATSALIOU / AFP

Une publicité diffusée par Cartier provoque les moqueries en Chine. Les images montrent deux jeunes hommes à vélo, portant la même bague, dans une vidéo célébrant l’amour. Mais la légende indique qu’il s’agit de l’amour… entre un père et son fils.

A l’approche de Qixi, la Saint-Valentin chinoise (le 25 août cette année), le bijoutier français a publié une vidéo en l’honneur de sa célèbre bague « Trinity ». Le film, visible ici, montre un homme et une femme se tenant la main, deux femmes allongées côte à côte et deux hommes roulant à bicyclette. Des images pouvant être comprises comme mettant en scène des couples homosexuels.

Cartier confirme l’amour filial

Mais la légende publiée par Cartier sur le site de vente Tmall indique ceci : « Un père et son fils, liés par l’amour, qui traversent la vie ». Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes se sont moqués du bijoutier, supposant que la marque avait cédé à un réflexe de pudeur dans un pays où l’homosexualité ne s’expose pas dans les médias.

La maison Cartier explique avoir « lancé en Chine un film, composé de quatre histoires indépendantes » autour du thème de l’amour, illustrant les sentiments que peuvent partager un couple, des amis ou les membres d’une famille. L’une d’elles montre « le lien unique entre un père et son fils, qui profitent ensemble d’une joyeuse et ludique promenade à vélo. »

« Depuis sa création en 1924, les trois anneaux de la série Trinité ont toujours symbolisé l’intrinsèque intemporalité des relations proches entre amoureux, amis et membres d’une même famille », souligne le bijoutier dans sa déclaration. Si l’homosexualité n’est plus taboue en Chine, le Parti communiste au pouvoir censure les discussions en ligne sur le sujet et coupe les contenus homosexuels au cinéma.