Montpellier : Un gendarme contrôle une baigneuse… c’était une poupée gonflable

GONFLE La vidéo fait le tour des réseaux. On y voit un gendarme s’approcher de ce qui semble être une femme sous un parasol, sans doute pour la verbaliser… C’était une poupée gonflable

Jérôme Diesnis

— 

Surprise pour le gendarme au moment de verbaliser la baigneuse... qui n'en était pas une.
Surprise pour le gendarme au moment de verbaliser la baigneuse... qui n'en était pas une. — Capture d'écran Twitter

La blague fait le tour des réseaux sociaux. Sur une vidéo et deux clichés, on distingue une jeune femme bronzer au soleil sous un parasol sur la plage de Carnon, près de Montpellier. Une plage, pour le reste, complètement déserte, car fermée par arrêté préfectoral.

Casqué, le gendarme de la brigade motocycliste s’approche pour vraisemblablement verbaliser la jeune femme… et s’aperçoit que ce n’en est pas une. Sous le parasol, un plaisantin a placé une poupée gonflable.

La réponse sympa des gendarmes de l’Hérault

L’histoire a bien fait rire la toile, y compris la gendarmerie de l’Hérault qui ne s'est pas dégonflée et a pris le canular avec humour en le relayant à son tour. « En surveillance des plages, les gendarmes ont porté secours à une poupée abandonnée par son propriétaire. #RépondrePrésent #TousMobilisés », sourient dans un post les militaires.

Les plages françaises sont interdites d’accès depuis le 19 mars pour limiter la propagation du coronavirus. Soixante députés, dont huit d’Occitanie, ont demandé leur réouverture dès le début du déconfinement, le 11 mai. A ce jour, l’ensemble du littoral français, excepté Mayotte, est en vert sur la carte mise à jour quotidiennement par le gouvernement. Or, le ministre de l’intérieur, Christophe Castaner, maintient l’interdiction à leur accès au moins jusqu’au 2 juin.