Etats-Unis : Un cycliste soupçonné de cambriolage à cause de la géolocalisation de Google

UNUSUAL SUSPECT En réalité, le suspect effectuait simplement un tour de vélo dans le quartier

20 Minutes avec agence
— 
Illustration: Géolocalisation.
Illustration: Géolocalisation. — VALINCO/SIPA

Un cycliste américain a été soupçonné de cambriolage en janvier dernier à cause de… Google. La police de Floride a en effet remarqué sa présence dans le quartier où a eu lieu le vol grâce à la géolocalisation de son smartphone, rapporte 01.Net.

Convoqué par les enquêteurs, le suspect a finalement été relâché. Il n’avait en effet rien à voir avec le cambriolage et faisait simplement un tour à vélo au mauvais endroit au mauvais moment.

Le suspect a pu être innocenté

Grâce à un outil de surveillance, la police avait repéré que le téléphone du cycliste avait été géolocalisé trois fois en moins d’une heure à proximité de la maison cambriolée. Le sportif avait en effet pour habitude de réaliser plusieurs tours d’un même quartier à vélo. Le tout en suivant son activité physique avec l’application Runkeeper, afin de connaître le nombre de kilomètres parcourus.

La police a alors demandé les coordonnées de la personne à Google. Après s’être plié à la demande, le géant américain a averti l’utilisateur, âgé de 30 ans, par e-mail. « J’ai vraiment eu très peur », raconte-t-il à NBC News. « Je ne savais pas de quoi il s’agissait, mais je savais que la police me voulait quelque chose. » Il a ensuite eu la mauvaise surprise d’être convoqué et mis en cause dans l’affaire.

Le suspect a fait appel à un avocat pour le défendre. Mais après quelques vérifications, les policiers se sont rendu compte qu’il n’avait rien à voir avec le cambriolage. Désormais, l’Américain désactivera certainement la géolocalisation de son smartphone quand il partira faire un tour de vélo.