Coronavirus : Apérivirus et Corona Cake, l’Italie fait preuve d’humour face à l’épidémie de Covid-19

RIRE DE L'ÉPIDÉMIE Gâteaux en forme de virus, vidéos humoristiques et fausses annonces, les Italiens se déchaînent pour détendre l’ambiance

20 Minutes avec agences
— 
Illustration du Coronavirus
Illustration du Coronavirus — /AP/SIPA

L’Italie gère l’épidémie de coronavirus avec humour. Plusieurs objets et aliments inspirés du Covid-19 ont récemment vu le jour dans le pays. A Milan, plusieurs établissements ont par exemple lancé la mode des « apérivirus ».

Il s’agit d’une version locale des « happy hours », qui permet de boire un verre dans l’après-midi en grignotant, à un prix inférieur à ceux pratiqués habituellement. Une réaction à une mesure qui prévoyait initialement la fermeture des bars de la ville à l’heure traditionnelle de l’apéro.

Manger un bon « Corona Cake »

De son côté, la pâtisserie Gelateria Infinito, située près de Crémone en Lombardie, où ont été détectés de nombreux cas, a lancé le « Corona Cake ». Le gâteau glacé présente les excroissances typiques du virus Covid-19 rappelant une couronne. « Nous savons que la question est sérieuse », ont expliqué les pâtissiers au quotidien La Repubblica. « Mais nous croyons que ce n’est pas avec la tristesse et la peur que l’on peut résoudre les problèmes. »

Mais c’est surtout sur les réseaux sociaux que le sens de l’humour des Italiens s’exprime pleinement. Ainsi la photo d’un maire pensif, avec cette légende : « Le métro est un endroit sûr, le temps d’attente est supérieur à la période d’incubation (14 jours !) ». Ou encore celle d’un dealer demandant à son client s’il veut du cannabis ou de la cocaïne, et le client répondant : « Du gel Amuchina », le gel désinfectant le plus connu en Italie.

De nombreuses vidéos humoristiques

Une autre vidéo humoristique représente deux mafieux de Naples se demandant s’il ne vaudrait pas mieux passer de la vente de cocaïne à celle d’Amuchina. Sur le prix du gel désinfectant circulent également de fausses offres : « Echange 5 litres d’Amuchina contre une Audi RS5 de 2019 », un véhicule coûtant environ 100.000 euros, propose un internaute. « Ça marche aussi avec une Audi RS5 de 2016, plus 65.000 euros. »

Les mesures parfois draconiennes prises par les autorités sont aussi des sujets de plaisanteries. Une vidéo montre ainsi une femme âgée en train d’éternuer. Une seconde plus tard, une équipe des forces spéciales de l’armée fait irruption dans sa maison. Mais la palme revient à cette femme qui s’exclame : « Après une semaine enfermés à la maison, si mes enfants ne meurent pas du coronavirus, je les tue moi-même ! »

Mais toutes les blagues ne sont pas bonnes à faire. La police a ainsi présenté à la justice un homme du nord de l’Italie qui avait posté un faux selfie le représentant devant un hôpital. L’homme affirmait qu’il était positif au Covid-19 et conseillait à toutes ses connaissances de faire un test.