Lot-et-Garonne : Arrêté pour un grand excès de vitesse, il explique que son TOC l’oblige à rouler à 110 km/h

EXCUSE ORIGINALE Vendredi, les gendarmes ont intercepté un automobiliste qui roulait 50 km/h au-dessus de la limite autorisée. Il a invoqué un trouble obsessionnel compulsif pour justifier son comportement

E.P.

— 

Un véhicule de la gendarmerie (illustration).
Un véhicule de la gendarmerie (illustration). — ALLILI MOURAD/SIPA

Vendredi, des gendarmes du peloton autoroutier de Marmande ont arrêté un automobiliste à Houeillès sur la route départementale D8 qui fonçait à 142 km/h au lieu de 80 km/h (134 km/h retenue soit un dépassement de 50 km/h). Le quadragénaire contrôlé va servir sans ciller aux militaires une justification assez originale qu’ils racontent sur leur page Facebook.

Il avance très sérieusement « conduire toujours à 110 km/h car il précise avoir un TOC ( trouble obsessionnel compulsif) au point de devoir conduire avec l’aiguille de son compteur droit devant elle dans le sens de la direction de marche soit 110 km/h ». Et si au moment du contrôle il dépassait cette vitesse, c’est qu’il ne regardait pas l’aiguille « car il venait de doubler un camion mais maintient que son TOC l’oblige à rouler à 110 km/h… Hors agglomération. »

Les gendarmes ont retiré son permis au quadragénaire qui a aussi perdu six points. Il est également passible d’une amende allant jusqu’à 1.500 €.