Municipales : A 100 ans, après 75 ans de mandat, le plus vieil élu de France ne se représentera pas

HISTORIQUE L’homme a été élu pour la première fois en 1945 et a assuré près de 75 ans de fonctions municipales

20 Minutes avec agences
— 
Un élu avec son écharpe tricolore. Illustration.
Un élu avec son écharpe tricolore. Illustration. — Jacques Witt/SIPA

A 100 ans, le plus vieil élu de France a décidé de ne pas se représenter aux municipales de 2020. Louis Dauny, conseiller municipal des Grands-Chézeaux ( Haute-Vienne) « quittera ses fonctions après 74 ans et 11 mois au service de la commune », a confirmé son fils ce week-end.

Louis Dauny est centenaire depuis le 20 octobre dernier. « C’est notre boussole », assure l’adjoint au maire André Hérault. Elu pour la première fois en avril 1945, Louis Dauny a cumulé 13 mandats successifs. La même année, il se mariait, avait un enfant et reprenait la filature de laine familiale qui sera, en 1989, la dernière du département à fermer.

Un « exemple de dévouement »

« Dans la vie, il faut savoir être raisonnable en tout », a déclaré l’historique élu. « Pour moi, comme pour les électeurs, il ne serait pas raisonnable de se représenter. Place aux jeunes ! » Mais pour ses collègues, « c’est une grosse perte », assure la secrétaire de la mairie. « Il connaît par cœur l’histoire du bourg, des habitants. Physiquement, il avance un peu moins vite qu’avant. Mais dans la tête, ça va vite. »

Louis Dauny se rendait régulièrement chez l’habitant « pour écouter les administrés », car « c’est souvent de là que partent les bonnes idées », dit-il. En décembre 2019, il distribuait encore les colis en Ehpad aux « anciens », plus jeunes que lui. C’est « un exemple de dévouement toujours à l’écoute de la population », selon la conseillère municipale Sylvie Bennab. « C’était sa grande force. »

L’adjoint André Hérault dit avoir été séduit par « sa vision de l’avenir ». « Là où les jeunes étaient parfois un peu tièdes, lui était toujours prêt à s’emballer sur les nouveaux projets », explique-t-il. Arrivée de l’eau potable au village, inauguration d’un stade municipal, installation d’un garage qui emploie aujourd’hui 25 personnes : Louis Dauny a marqué les Grands-Chézeaux de sa foi en ces projets.