Municipales : A Dijon, une liste écologiste inscrit « SEXE » sur son affiche pour attirer l’attention

UN SACRÉ PROGRAMME « Maintenant que vous êtes attentifs, occupons-nous du climat », invite l’affiche en plus petits caractères à la suite de l’intrigante accroche

20 Minutes avec agences

— 

Illustration de Dijon (Côte d'Or).
Illustration de Dijon (Côte d'Or). — Google map

La stratégie est osée mais payante. Un candidat écologiste aux municipales à Dijon (Côte-d’Or) a inscrit le mot «  SEXE » sur certaines de ses affiches pour attirer l’attention des électeurs. « Maintenant que vous êtes attentifs, occupons-nous du climat », peut-on lire ensuite sur l’affiche en plus petits caractères.

« On est un groupe d’écologistes amateurs », a expliqué Bruno Louis, médecin de 55 ans et tête de la liste « Un printemps écologiste pour Dijon ». « On s’est dit que pour avoir un espace dans les médias, il fallait un peu bousculer le genre. »

Une manière originale de se démarquer

Le pari semble réussi : après avoir fait le buzz dans les médias locaux, les affiches dijonnaises se sont retrouvées dans les pages du Parisien puis dans le reste de la presse nationale. « Ça aura eu le mérite de nous imposer au milieu de la campagne », se félicite Bruno Louis. « Nous voulons faire de la politique sans nous prendre au sérieux : la situation écologique et sociale est telle qu’il ne servait à rien de faire du catastrophisme. »

Pour le candidat, ancien EELV et conseiller municipal à Dijon entre 2008 et 2014, il s’agissait aussi de se démarquer. Deux autres listes écologistes sont en effet présentes pour les municipales, l’autre étant celle de EELV. Mais ce buzz ne fait pas oublier le projet : une ville « plus verte, plus frugale et plus résiliente », avec plus de transports en commun, moins de voitures, plus de végétalisation ou encore l’arrêt de l’artificialisation des sols.