Royaume-Uni : Boris Johnson veut construire un pont de 32 km entre l’Ecosse et l’Irlande du Nord

PROJET FOU L’ouvrage de 32 km de long pourrait être emprunté par des trains et des voitures

20 Minutes avec agence

— 

Boris Johnson à Bruxelles, le 18 octobre 2019.
Boris Johnson à Bruxelles, le 18 octobre 2019. — Nik Oiko / SOPA Images/Sipa USA/

Un projet on ne peut plus sérieux. Boris Johnson envisage de construire un pont de 32 km reliant l’Irlande du Nord à l’Ecosse. L’édifice coûterait pas moins de 20 milliards de livres (environ 23 milliards d’euros), selon une information du Sun confirmée par Business Insider.

Ce pont serait un moyen de renforcer l’union entre les territoires à la suite du « Brexit », selon le Premier ministre britannique. Il pourrait également permettre de réduire le trafic aérien sur cet axe. Selon une source gouvernementale, la faisabilité de l’ouvrage est actuellement à l’étude. Le pont Øresund entre Malmö ( Suède) et Copenhague (Danemark) pourrait servir d’inspiration.

Un gâchis d’argent public ?

Boris Johnson a ce projet en tête depuis longtemps. Il l’évoquait déjà quand il était secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères. Ce pont a également été l’un des premiers sujets abordés quand il a pris la tête du parti conservateur.

La passerelle faite en métal et béton serait constituée de deux niveaux, l’un pour les voitures et l’autre pour les trains. Elle relierait Portpatrick (Ecosse) à Larne (Irlande du Nord) et pourrait être prolongée par un tunnel. La construction d’au moins une île artificielle de 4 km de long sur 500 m de large près des côtes écossaises fait aussi partie des pistes de travail. L’idée est cependant loin de convaincre les citoyens, qui y voient surtout un gâchis d’argent public.