Marseille : On a retrouvé les lycéens qui ont fait le signe « Jul » au Parlement européen

JUL Trois lycéens de Marseille, invités au Parlement européen la semaine dernière, ont ponctué leur discours d’un signe « Jul ». Depuis la vidéo a été vue plus de 250.000 fois

Adrien Max

— 

Les trois lycéens marseillais arborant le signe « Jul ».
Les trois lycéens marseillais arborant le signe « Jul ». — Parlement européen
  • Trois lycéens marseillais invités au Parlement européen de Strasbourg ont fait le signe « Jul » à la fin de leur discours.
  • La vidéo a été vue plus de 250.000 fois après son partage sur les réseaux sociaux.
  • Jul l’a lui même posté sur son compte Instagram.

Jul au Parlement européen. Ou plutôt le signe « Jul » au Parlement européen. Hippolyte, Rayane et Souhil étaient invités avec leur classe de terminale ES du lycée Montgrand, à Marseille, le jeudi 30 janvier au Parlement Européen de Strasbourg. Ils ont ponctué la fin de leur discours de présentation d’un « Et mercé la zone », en faisant le signe « Jul ». La vidéo diffusée sur les réseaux sociaux atteint déjà plus de 250.000 vues une semaine après.

« Personne n’était au courant. On a préparé le discours de présentation de notre ville et de notre pays une heure avant de prendre la parole. Je leur ai suggéré l’idée de faire un signe "Jul" à la fin et ils m’ont dit "OK on te suit" », relate Hippolyte. Et ils ont cartonné. « Les Lituaniens ont dansé en costumes traditionnels, les Espagnols ont joué de la guitare. Sinon les autres présentations étaient assez classiques. On a décidé de clamer un discours très rapide et humoristique, sur le soleil, les jolies filles, sur la convivialité, le mélange des cultures, et pour couronner le tout on a fini sur le signe "Jul" pour bien montrer d’où on vient », en rigole-t-il. Les lycéens Polonais « kiffé », tandis que les Belges ont reconnu le signe.

La vidéo partagée par Jul

Hippolyte poste ensuite la vidéo sur Twitter et la page « il fait le signe », répertoriant des personnalités arborant le signe « Jul », la partage. « C’est là que ça s’est affolé, les vues ont augmenté de plus en plus, j’ai reçu plein de notifications et quand on a vu que la vidéo était partagée par Jul, on a explosé de rire. Il y a des gens qui nous disent "vous avez percé les gars", mais c’était juste un bon délire on ne prend pas du tout le melon », explique le lycéen.

Si toute cette histoire est une belle rigolade, Hippolyte, Rayane, Souhil et leur classe étaient invités au Parlement européen pour une journée très sérieuse. « On a remporté un concours vidéo avec notre lycée, et on a été invité pour une journée au Parlement européen de Strabourg. Il y avait des classes de lycéens de chaque pays de l’Union Européenne, ça a permis d’échanger beaucoup sur notre quotidien et nos problématiques. On a étoffé notre carnet d’adresses et on a récupéré quelques bons plans pour les vacances », plaisante Hippolyte.

Les quelque 900 lycéens présents au Parlement Européen ont même proposé une série de décrets qui seront soumis aux parlementaires. « On a travaillé sur des sujets nous concernant, comme l’avenir de l’Europe, les addictions aux drogues, le travail chez les jeunes, l’immigration et la migration. On a tenté de trouver des solutions à ces sujets clivants et on a fait des propositions de décrets. On était quand même dans un cadre sérieux », relate Hippolyte. Quoi de mieux que d’allier l’utile à l’agréable ?